Aller au contenu
Forum-cetogene.com

Myriam

Membres
  • Messages

    490
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours 1er au classement

    21

Popularité sur la communauté

855 Excellent

Suivi(e) par 2 personnes

À propos de Myriam

  • Date de naissance 21/03/1984

Informations complémentaires

  • Localisation
    Dijon (France)
  • Diète cétogène depuis le
    26/04/2018

Visiteurs récents du profil

2 073 visites
  1. Myriam

    Carnet de bord de Myriam

    En fait l'eczéma est apparu quand j'ai emménagé chez mon copain fin 2016. Surtout au niveau du visage, cou, épaules. Je soupçonne fortement l'eau car c'est toujours en sortant de la douche que j'ai des plaques et des démangeaisons. Parfois ça part au bout d'une heure, parfois ça persiste plusieurs jours, semaines... Au début je pensais que c'était le stress du changement de vie, mais au contraire alors que je me sens de mieux en mieux, très bien avec mon copain, ça ne fait qu'empirer. Ma généraliste ne m'a pas trop prise au sérieux quand je lui en ai parlé (il faut dire que comme par hasard le jour où j'ai eu RDV presque tout avait disparu, pour mieux revenir le lendemain). D'après elle c'est parce que l'eau est calcaire et que j'ai la peau sensible, rien à faire. Je reste sceptique parce que là où j'habitais avant, l'eau était aussi très calcaire et je n'ai jamais eu de problème. Et quand je me lave à l'eau minérale, au bout de 4- 5 jours ça s'atténue visiblement.
  2. Myriam

    Carnet de bord de Myriam

    Coucou @Anne Merci pour ton petit message, pas de soucis tout va bien pour moi, c'est juste que j'ai une vie bien remplie en ce moment, les semaines se suivent et se ressemblent. L'alimentation céto fait désormais partie de mon quotidien et je ne le regrette pas. Que de chemin parcouru en 5 mois ! Le poids que j'ai perdu en faisant le jeûne intermittent au début de l'été n'est pas revenu, et pourtant ça fait un bon moment que je ne compte plus rien. Je mange à ma faim et je me fais plaisir, je prends juste ma glycémie tous les matins et les cétones 3 - 4 fois par semaine pour m'assurer que tout va bien. Bref, j'ai vraiment la sensation d'avoir trouvé mon équilibre. Côté boulimie je ne vais pas vous mentir, il m'est arrivé d'avoir des petites crises dans des moments de stress (3 - 4 fois dans l'été), mais rien à voir avec avant. En fait j'arrive à rester sur des aliments ceto, du coup je me sens très vite rassasiée (d'autant que mon estomac n'est plus habitué à ces excès). Au pire j'ai mangé 1/2 pot de crème, 3 tranches de pain céto avec du fromage, un avocat et un yaourt grec, bref s'il n'y avait pas cette sensation de vide à combler, et le fait que je mange seule debout dans la cuisine en dehors des repas, on aurait presque dit, justement, un repas ordinaire Samedi dernier j'ai été voir un ami de mon chéri qui a du magnétisme et a la capacité de soigner certains maux par les pierres, la relaxation... J'y suis allée sans trop y croire (l'idée de base étant d'arriver à me débarrasser de mon eczéma), mais au final je suis ressortie plutôt convaincue. Pour l'eczéma, il y a du mieux mais je ne suis pas certaine qu'il y ait un lien, car il y a parfois des accalmies de plusieurs semaines. Par contre il y avait un gros travail à faire au niveau du stress, et j'ai vraiment senti une différence dans les jours qui ont suivi. Affaire à suivre, j'y retourne samedi. Voilà pour les nouvelles Bonne journée à tous
  3. Myriam

    Carnet de bord de Myriam

    Bon, ça va un peu mieux... Hier soir j'ai mangé de la salade avec des émincés de poulet à la crème, et à midi j'ai pu manger le foie gras que j'avais laissé hier, et les poireaux à la crème. Je ne vais pas dire que je me suis jetée dessus, mais déjà ça passait mieux. Avec un peu de fromage blanc. Je recommence à courir les soirs, comme mon genou me laisse un peu de répit ces derniers temps, ça va peut-être m'aider à retrouver l'appétit.
  4. Myriam

    Carnet de bord de Nat

    Hummm bonne idée de repas, pas bête de préparer à l'avance au moins on se sent un peu obligé de manger
  5. Myriam

    Carnet de bord de Myriam

    @Anne, non pas de contrôle prévu pour le moment, pour le reste tout va bien, pas de douleurs, je ne me sens pas fatiguée... Je verrai comment ça évolue. A midi le fait de faire les courses et de me balader dans les rayons m'a un peu ouvert l'appétit : j'ai finalement jeté mon dévolu sur des sashimis de thon et de saumon, salade de concombre et fromage blanc. J'avais pris aussi une petite tranche de foie gras, sachant qu'en temps normal j'adore ça, je pensais le manger facilement... Et bien pas du tout, écoeurée dès la première bouchée, je n'ai pas pu le manger. C'est assez bizarre en fait c'est comme si les aliments n'avaient pas le goût auquel je m'attends. Peut-être aussi qu'au bout de 87 jours sans tabac, mes papilles commencent à retrouver une sensibilité à laquelle je n'étais plus habituée, allez savoir... @nat972 en effet, même si c'est une coïncidence, il y a de quoi se poser des questions. Je me retrouve assez dans le manque d'inspiration, d'habitude je dois plutôt faire le tri dans toutes les choses dont j'ai envie, là rien ne me tente. Je suis assez occupée au taf aussi, pas mal de reprises de projets avec la rentrée... Je ne m'inquiète pas outre mesure pour le moment, ce n'est peut-être que passager, mais j'essaie quand même de me forcer à manger à tous les repas, maintenant que je commence à retrouver un équilibre au niveau de mon poids, c'est pas le moment que mon corps se remette à stocker faute de manger suffisamment.
  6. Myriam

    Le jeûne sec

    Wahou 48h de jeûne sec, tu as du courage. Sois prudent.
  7. Myriam

    Carnet de bord de Myriam

    Bonjour à tous ! La vie suit son cours, tout se passe bien, mais depuis quelques jours je galère un peu car je manque vraiment d'appétit. Pourtant je ne me sens pas mal, mais tout m'écoeure, je n'arrive pas à trouver quelque chose dont je ne me lasse pas au bout de 3 bouchées, même les choses que j'adore genre poisson, fromage, avocat... Ca vous est déjà arrivé ? Pour 1 jour ou 2 je ne me suis pas inquiétée, mais là ça dure depuis vendredi, j'ai peur de ne pas manger assez à la longue. Pour midi j'avais pris des poireaux à la crème et une boîte de maquereaux, mais pour le moment ça ne me tente vraiment pas, je voulais aller faire des courses pour voir si je trouve l'inspiration, si entre temps vous avez des idées (sachant que je suis au boulot et que je n'ai pas grand chose pour préparer à part le micro-ondes), je suis preneuse !
  8. Myriam

    Carnet de bord de Nat

    Aïe, pas de bol, c'était pourtant une petite tranche si c'est celle qu'on voit sur la photo. Mais si tu t'en tiens à ça, tu devrais retrouver de bonnes valeurs assez rapidement.
  9. Myriam

    Carnet de bord de Myriam

    Merci à tous pour vos messages ! Eh oui, retour de vacances, j'essaie toujours de me déconnecter un peu, car en général entre le boulot et mon blog, je passe beaucoup (trop) de temps sur ordi, j'aime bien par moment faire des poses et profiter d'autres choses, surtout quand mon chéri est avec moi car en périodes de boulot on n'a pas beaucoup de temps en commun. Bonne semaine à tous !
  10. Myriam

    Carnet de bord de Myriam

    Bonjour à tous ! Un petit coucou en passant, retour de congés... Pas mal d'invitations, quelques petits écarts mais contrôlés, à chaque fois mes valeurs sont revenues à la normale en 2j, ouf ! Je commence à gérer pas trop mal les invitations (à grands recours de "oui mais juste un tout petit peu alors hein, juste pour goûter!!"), il serait temps au bout de 4 mois 😂 Je mange moins d'avocat (j'en ai acheté 2 en vacances et au moment de les couper le lendemain, les 2 pourris de chez pourris, c'est la 1ère fois que ça m'arrive, d'habitude ceux vendus dans les boîtes en plastique sont top.) Du coup suis devenue addict aux olives vertes, j'en mange quelques unes avant le repas avec un verre d'eau citronnée, ça me fait mon apéro ^^ Poids stable, ni perdu, ni grossi, pourtant je me suis bien lâchée sur les merguez et le fromage fondu sur du pain céto, pendant les barbecues, je crois que c'est le 1er été depuis longtemps où je me fais autant plaisir sans avoir de scrupules ! Je rattaquerai peut-être un jeûne intermittent la semaine prochaine si je suis motivée, histoire de réamorcer la perte des 3 - 4 kilos qui me restent, mais je n'en fais plus une priorité, maintenant que je commence à pouvoir remettre une partie de mes fringues, c'est déjà un soulagement. Quelques recettes sympa testées aussi pendant les vacances, je vous les mettrai sur le forum quand j'aurai un peu de temps. Là je vais déjà rattraper mon retard de lectures pour prendre des nouvelles Bises
  11. Myriam

    Humour :-)

    MDR tellement vrai !
  12. Myriam

    Carnet de bord de Myriam

    @Kriss Quel témoignage émouvant... Et je me retrouve aussi dans beaucoup de choses que tu décris. Je ne connaissais pas Isabelle Padovani mais je suis allée faire un tour sur son site que j'ai mis en favoris pour aller regarder ça de plus près quand j'aurai un peu de temps. Pour ce qui est de séparer les besoins du corps de ceux du mental, la piste me semble très intéressante. Chez moi les crises ont disparu quand j'ai commencé la diète céto, mais en analysant tout ça, je me dis que j'ai aussi commencé, avec la diète céto, à être beaucoup plus à l'écoute de mon corps. Dès les premiers jours j'étais frappée par cette sensation d'avoir trop mangé après les repas, que je n'avais jamais avant. Cette sensation que je traînais toute la journée, était contradictoire avec mon mental (qui m'incitait à me gaver sans limites), et du coup a pris le dessus. Lundi pour la 1ère fois depuis 3 mois j'ai eu beaucoup de mal à contenir une crise. Pas mal de frustrations la veille, sortie entre amis il n'y avait que des frites, des burgers et des sandwiches à manger sur place, j'ai fait l'erreur de ne pas emporter ma gamelle pour ne pas me charger et au final j'ai eu faim toute la journée. Pas vraiment une faim très saine, car en temps normal ça ne me pose pas de problème de jeûner 24h, mais là le fait d'être exposée à la vue des aliments, aux odeurs... Sans compter que c'est typiquement le genre d'aliments sur lequel je faisais des crises avant, ça a dû réveiller des souvenirs. Bizarrement le soir en rentrant je n'avais pas faim, je n'ai mangé qu'un oeuf avec un avocat, mais le lendemain midi j'étais à 2 doigts de craquer, donc j'ai dit tant pis, je mange trop, mais je mange kéto. Le fait de me jeter sur du gras m'a rassasiée plus vite qu'avant, peut-être aussi le fait que mon estomac n'est plus habitué à des quantités délirantes. Un avocat, 2 boîtes de maquereaux, un peu de kimchi et 1/2 pot de crème plus tard, je n'en pouvais déjà plus. Le soir pas tellement faim, si bien qu'au final sur la journée je n'ai pas mangé plus que d'habitude. Mais tout cela confirme, comme je le craignais, qu'il faut rester vigilante à vie quand on a connu les TCA... Savoir reconnaître les signaux d'alerte et faire les bons choix au bon moment.
  13. Myriam

    Carnet de bord de Myriam

    Merci les filles pour vos bons mots ! ça me touche beaucoup ! Le tri de ceux qui ne sont pas là quand on a besoin d'eux a déjà bien avancé lors de ma séparation il y a 2 ans. Il y a eu ceux, parfois proches, qui ont disparu de la circulation, ou se sont sentis obligés de prendre parti pour l'un ou pour l'autre alors qu'on se côtoyait depuis des années... Et puis ceux que je n'attendais pas forcément, qui ont continué ou même commencé à prendre des nouvelles régulièrement, à me botter le derrière pour que j'ouvre mes volets, que je m'habille et que je sorte... Et avec qui des liens plus profonds se sont tissés depuis, naturellement. Pour ce qui est de l'estime de soi vous avez sans doute raison. Avant, ça allait à peu près. Je m'intéresse à beaucoup de choses, j'aime apprendre, dans l'absolu on me félicite assez souvent que ce soit en cuisine, en informatique, en bricolage, ou simplement au boulot... Après en parallèle il y avait la boulimie, et le fait de ne pas arriver à m'en sortir, en revanche, me donnait une sale image de moi. Donc j'étais plutôt une moyenne des deux, les jours avec et les jours sans... Puis cette maudite séparation, l'impression que tout ce que j'avais eu tant de mal à construire s'écroulait, la dépression en parallèle faisait que je ne m'intéressait plus à rien, j'étais même convaincue de ne plus être capable de faire ce que je faisais avant. Ca a été dur, je ne me sentais plus du tout combattive et persévérante comme j'ai pu l'être, et quand ça dure pendant des mois même plus d'un an, idem on arrive à persuader que c'était le passé et qu'on ne sera plus jamais comme avant. Ajoutez à ce changement psycho le changement physique, la multiplication des crises de boulimie et de facto la multiplication des échecs de tentatives d'arrêter. La totale ! J'étais devenue une autre que je détestais. Il aura fallu encore un an après l'arrêt des anti-dépresseurs, grâce à mon nouveau copain qui m'a redonné un peu confiance en moi en m'aimant malgré tous les défauts que je me trouvais, et pour lui j'ai eu envie de me battre. Restait le problème de la boulimie et du poids, qui entachaient cette renaissance, puis je suis arrivée ici Je n'en reviens toujours pas de tout ce qui a changé depuis ! Juste avec un accès internet et un ordi, j'ai rencontré des personnes super qui ont réussi à m'aider, là où ont échoué médecins, diététicienne, maintes lectures et une ribambelle de psys depuis des années Petit à petit, j'essaierai de travailler à être moins critique envers moi-même, et parler un peu plus de mes soucis autour de moi mais je sais d'ores et déjà qu'il y a des gens même proches avec qui j'aurai du mal. Notamment mes grands parents, très âgés, ma grand mère s'inquiète pour un rien, si elle avait su le quart de ce que j'ai vécu elle ne serait peut-être déjà plus de ce monde la pauvre. Mais petit à petit les choses vont changer. La confiance en soi est déjà bien là à présent.
  14. Myriam

    Carnet de bord de Myriam

    @Anne Merci, j'en suis heureuse... C'est pour toutes les fois où TU m'as motivée Courage, je suis sûre que tout va vite rentrer dans l'ordre pour toi. Et si jamais ce n'est pas le cas à moins de 5g, c'est clairement qu'il faudra chercher la solution ailleurs. A chaque obstacle de ce genre que tu rencontres, tu apprends encore davantage à te connaître. @nat972 Oh que oui ! Ca c'est tout moi. J'en dis beaucoup sur le forum, mais dans la vie je prends beaucoup sur moi. Je préfère taire mes douleurs et apporter à mes proches du réconfort plutôt que du souci. Je l'ai déjà payé de ma santé à plusieurs reprises, mais je crois que c'est dans ma nature, je ne changerai pas
  15. Myriam

    Carnet de bord de Myriam

    @nat972 En ce qui me concerne, pour le mariage, tout allait bien. C'est plutôt à la séparation 7 ans plus tard que j'ai merdé. Séparation très douloureuse, sentiment d'échec, aggravation d'une dépression que je traînais depuis plusieurs mois, retour en force des crises de boulimie, c'est vraiment à ce moment là en 2016 que les choses se sont compliquées pour moi. Même plus tard, quand j'ai rencontré mon copain actuel, j'ai passé de longs mois à douter, à me demander si j'avais fait le bon choix... Le fait de retrouver quelqu'un scellait l'impossibilité de revenir en arrière, et bien qu'il ait su me prouver au fil des mois qu'il était adorable et digne de confiance, il m'aura fallu du temps pour mettre fin à mes angoisses et pendant ce temps, je mangeais, mangeais... Heureuse que tout ça soit fini ! Retrouver mon corps d'avant, psychologiquement, c'est aussi refermer cette douloureuse parenthèse de ma vie en effaçant les dernières traces qu'elle m'a laissées. Sans doute pour ça que j'ai eu autant de mal à accepter ces foutus kilos : même avec 10Kg de plus je n'ai jamais été obèse, juste un peu plus ronde que la moyenne et pas trop bien proportionnée, mais j'avais surtout l'impression de porter sur moi en permanence toute la peine vécue pendant des mois.
×
×
  • Créer...