Aller au contenu
Forum-cetogene.com

0live

Membres
  • Messages

    35
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours 1er au classement

    4

Tout ce qui a été posté par 0live

  1. Merci pour ton retour d'expérience ! Ça donne un peu d'espoir... Je ne vais peut-être pas manger de la viande ad vitam æternam alors...
  2. Peut-être que le tempeh pourrait être intéressant, surtout s'il est fait maison. C'est assez sympa à faire et c'est d'ailleurs bien meilleur ! À voir si tu supportes le fermenté et si l'acide phytique ne t'empêche pas d'absorber les nutriments... Une bonne recette ici
  3. 0live

    Carnet de bord Pierre8r

    Merci pour les nouvelles Pierre ! Je suis curieux de voir l'impact d'un jeûne comme celui-là sur la stabilité de la glycémie. À bientôt !
  4. 0live

    Carnet de bord d'0live

    Après 6 mois de diète cétogène et de tentative d'améliorer le sommeil, j'ai l'impression que mon métabolisme est encore très instable. Depuis quelques jours, glycémie souvent trop haute. Je me demande si ce n'est pas dû aux allergies (graminées) qui commencent à bien se faire sentir chez moi. Quelqu'un a-t-il déjà éprouvé cela ? J'ai aussi l'impression de beaucoup moins bien digérer. J'ai de nouveau quelques problèmes de peau type dyshidrose. Le sommeil est beaucoup moins bon, notamment à cause de la vie de famille qui ne me permet pas de me coucher aussi tôt que je le souhaiterais. Mais tout n'a pas été noir durant le mois écoulé : glycémie souvent vers 75 à jeun, regain d'énergie et de motivation assez net depuis deux semaines, amorce de perte de poids (1kg en 10 jours)... J'ai tenté de me rapprocher d'une diète keto carnivore : je trouve ça beaucoup moins facile de rajouter du gras, j'arrive péniblement aux 200g de MG ajoutés alors que les purées de chou-fleur et de brocoli me permettaient de rajouter du ghee très facilement. J'ai arrêté de me peser tous les jours, je suis passé à une pesée hebdomadaire. La cétonémie est assez haute (beaucoup de MCT en crème et huile) mais ce n'est peut-être pas trop un problème quand on est à la fois très sportif et qu'on a surtout des objectifs sur le plan neurologique. Si ?
  5. 0live

    Carnet de bord d'0live

    Merci @Anne pour ton précieux avis ! Concernant les électrolytes, je prends du sodium en rajoutant une cuillère à café de sel dans chacune de mes deux bouteilles d'un litre d'eau et du magnésium chélaté, soit en gélules soit en poudre dans mes bouteilles, pour environ 400mg de Mg élémentaire. J'ai arrêté de prendre mon complément potassium/calcium car j'avais l'impression que les crampes revenaient. Malheureusement, je ne mange plus beaucoup d'avocat ni de chocolat pour le potassium mais pas mal de feuilles vertes pour le calcium, il y a peut-être un déséquilibre électrolytique du coup... Je prends aussi d'autres compléments comme du Q10 (200g tous les jours), de la vitamine C (500g tous les jours), de la chlorella (1g par jour), de la vitamine D pendant 6/8 mois d'hiver, du zinc, du glutathion et des bioflavonoïdes en cas de symptômes grippaux. Le sommeil semble s'améliorer du côté de l'endormissement grâce au port de lunettes à verre rouge une heure (ou une heure et demie) avant le coucher. La qualité du sommeil n'est pas forcément au rendez-vous par contre avec pas mal de réveils nocturnes inconfortables et souvent une sensation de fatigue au réveil le matin. Depuis début janvier, je note effectivement le maximum de choses mais j'ai encore du mal à faire des liens, notamment au niveau de l'alimentation car je ne fais pas (ou peu) de test mono-ingrédient. Il y a peut-être les barres Go-keto qui semblent ne pas me réussir au niveau de la glycémie : goût sucré ou ingrédient en particulier ? Je ne sais pas trop encore... Par contre, après du sport de type cardio (vélo ou course à pied), j'ai pu remarquer une forte augmentation de la cétonémie le lendemain, cétonémie qui reste sur une sorte de pallier haut pendant plusieurs jours (25/02, 29/03). Depuis le début de l'année, je fais beaucoup beaucoup moins de sport qu'avant, notamment le fractionné que j'ai totalement arrêté, d'une part à cause de la fatigue mais surtout parce que j'ai lu que ça pouvait retarder l'adaptation. Mais qu'en est-il pour quelqu'un de très sportif à la base ? Je n'aime pas trop le jeûne intermittent de 16h avec 3 vrais repas : je ne sais pas quand faire du sport par rapport à la digestion et ai l'impression de ne faire que manger pendant cette fenêtre. Je vais peut-être essayer de faire deux jours sur trois comme tu me le conseillais ou alors prendre un en-cas plus léger et bien supporté... Je suis parti une semaine en vacances plutôt sportives, avec une seule mesure de glycémie par jour et pas de balance, d'où les courbes en pointillés cette semaine ! Je n'ai rien pesé, ce qui était assez reposant ! Par contre, j'ai certainement dû ne pas manger assez de gras, ce qui explique peut-être les glycémies un peu hautes ces derniers matins : 84, 94, 80, 83, 89, 94, 81, 92, 60, 85, 83, 90... Je n'ai pas compris le "60" au milieu ! J'ai malheureusement refait une crise comitiale après 15 mois d'arrêt du traitement et 24 mois sans crise, c'était le 06. Voilà les dernières nouvelles. J'ai rajouté un graphique présentant mes mesures de glycémie journalières : à jeun et deux heures après chaque repas ou après jeûne le cas échéant. (et au fait, je m'appelle Olivier ! ;-))
  6. 0live

    Carnet de bord d'0live

    Semaine assez compliquée sur beaucoup de plans : après la mise en place du JI, j'ai perdu 1.5 kg en une dizaine de jours mais me suis trouvé assez fatigué notamment après du sport (ski de randonnée dimanche). Résultat : crise d'épilepsie, première depuis l'arrêt du traitement en février 2021, cétonémie très haute (jusqu'à 6.4 en journée), glycémie à jeun qui a tendance à remonter et reprise du poids perdu (jeûne moins strict et quand même 3 repas par jour) Points positifs : Les lunettes pour se protéger de la lumière bleue (jaune la journée et rouge 1 à 2h avant le coucher) semblent avoir un effet très positif sur le sommeil et particulièrement sur l'endormissement qui est facilité. J'ai fait mes premiers pains, l'un à base de chou-fleur, de farine de lupin, de farine de graine de lin, d’œufs et de psyllium; l'autre à base de lupin, de farine de graine de lin, de farine d'amande déshuilée et de psyllium. Les résultats sont très satisfaisants au niveau du goût et assez intéressants au niveau nutritionnel (par tranche d'1 cm moulé cake : 2.2g de lipide, 1g de glucides et 1.5g de protéines). J'ai malheureusement tendance à en consommer trop et à ainsi dépasser les 10g de glucides journaliers qui semblent être ma limite : hier soir, trois tranches, total glucidique à 13 sur la journée, glycémie à jeun 84)
  7. Bonjour Pierre, Malheureusement, des médecins ouverts tout court, j'ai l’impression que ça ne court plus les rues... J'en connaissais un qui avait lui-même suivi une diète cétogène pour des raisons de santé mais il a refusé de se faire injecter un produit expérimental. À voir s'il sera réintégré... Si jamais tu en trouves un, ça peut m'intéresser ! C'est un généraliste que tu cherches au fait ? À bientôt, 0live
  8. 0live

    Carnet de bord d'0live

    Semaine assez bizarre avec la mise en place du jeûne intermittent, pas mal de sport et 1.7kg en moins depuis le 23/03. Une nuit apocalyptique après une journée sportive et surtout avec du sport trop tardif (20h !) et, le lendemain, des signes de métabolisme bloqué avec une cétonémie qui explose (jusqu'à 6.4 le lendemain soir). Ça semble revenir à la normale. Bonne glycémie à jeun et quasiment tout le temps après les repas (une fois à plus de 80 seulement !) Réintroduction d'une barre keto au goût sucré, de noix de macadamia et de la purée de sésame pour les vinaigrettes (10g seulement)... à voir l'effet sur la glycémie demain ! J'ai goûté l'huile mct vanille de go-keto et l'ai appréciée dans des fat bomb ou dans infusions. Petite recette sympa de galette/tartelette à base de chou-fleur et de farine de lupin à retrouver dans la rubrique dédiée. J'ai fait des chips de chou kale, surprenant et très agréable un peu de croustillant ! On trouve pas mal de recettes sur le net, à adapter selon ses goûts.
  9. Pour 6 tartelettes ou 3 galettes (2* plus épaisses) : 60g de chou-fleur réduit en couscous 40g de farine de lupin 1 oeuf 20g de beurre clarifié (ou pas d'ailleurs) sel, poivre, éventuellement épices/ herbes Tout mélanger, foncer des moules à tartelette avec la pâte selon que l'on désire des tartelettes ou des galettes plus épaisses (pas très facile, pâte assez collante) et faire cuire une bonne vingtaine de minutes à 180°. Le résultat m'a très agréablement surpris avec un rendu vraiment solide et un peu croustillant. On peut faire une sorte de tarte flambée avec les tartelettes (lardons, oignons, crème fraîche), manger la galette comme ça (pratique en vadrouille) ou la tartiner. On ne sent pas beaucoup le chou-fleur. Concernant les macros (calculés avec un gros œuf), on est à 32.5g de lipides, 5.9g de glucides et 23.72g de protéines soit 5.4g, 0.98g, 3.95g pour une tartelette et 10.8g, 1.96g et 7.90g pour une galette deux fois plus épaisse qu'une tartelette.
  10. Bonjour Rachel, Je pense qu'il vaut mieux contrôler la quantité de protéines par rapport à son poids et à ses objectifs (thérapeutique 0.8g/kg voire 0.6, forme 1g/kg, prise 1.1g/kg ou baisse de poids 0.8g/kg) tout en contrôlant qu'on est bien à 85% minimum de lipides, ce qui reste le plus important, notamment en phase d'adaptation. Mais attendons l'avis de membres plus expérimentés !
  11. 0live

    Carnet de bord d'0live

    Semaine assez stable au niveau des valeurs de glycémie et de cétonémie à jeun. Peu de stress et sommeil pas tant pire... Reprise d'un jeûne intermittent depuis 3/4 jours, avec dernier repas entre 15h et 16h et reprise alimentaire entre 7h et 8h. Toujours autant de calories et de MG par contre : 200g de MG ajoutées par jour, aujourd'hui 2500kcal environ dont 90% de lipides. J'ai quelques doutes sur les protéines en deux repas : si on ne doit pas commencer plus de 25g de protéines par repas, qu'on n'en fait que deux, ça fait 50g. Ce n'est pas mal si on vise 0.8g/kilo quand on pèse ou vise 60kg mais en cas de sport, ça va être trop juste pour moi... Peut-être rajouter un snack protéiné comme les keto bar de Go-keto. Mais, pour l'instant, leur goût sucré (erythritol/stévia) ne semble pas me convenir. Ce n'est finalement pas aussi dur que ce que j'imaginais de sauter le dîner, moi qui avais plutôt opté pour la suppression du petit-déjeuner lors de ma première période de JI en février 2021, d'autant que ça correspond à la période durant laquelle on est censé baisser l'intensité de ses activités pour mieux dormir. Mais je vais bien surveiller la glycémie à jeun et le sommeil car ce n'est pas forcément facile de s'endormir avec une légère faim, ça a tendance à me réveiller un peu... Mes deux repas du jour étaient constitués ainsi : Matin : salade verte avec vinaigrette à la purée de sésame (huile MCT+ huile d'olive), purée de chou-fleur cuit au ghee et 2 saucisses mouton+porc, 2 fat bomb (ghee + huile mct citron + beurre de cacao + farine coco + huile essentielle de citron : délicieux !) "Midi" : Salade de brocoli cru avec sardines, échalote et épices tandoori (huile d'olive et huile MCT citronnée), 3 fat bombs et infusion un peu grasse avec crème MCT J'ai recommencé à consommer un peu d'oléagineux avec la purée de sésame de la vinaigrette. Pas constaté d'effet sur la glycémie post-prandiale, pourvu que ça dure car j'adore ça et je trouve que ça agrémente superbement une vinaigrette.
  12. 0live

    Carnet de bord d'0live

    Finalement, gros ras-le-bol de ces douleurs et de cette fatigue qui sont revenues, je tente une reprise de jeûne intermittent, mais en sautant le dîner plutôt que le petit-déjeuner. J'ai remarqué à plusieurs reprises qu'après avoir mangé un steak haché le matin, ma glycémie monte beaucoup : ce matin, 79 à jeun et 94 deux heures après le repas ; 68 puis 84 quelques jours avant, etc. Cela vous paraît-il normal sachant que cette montée ne semble pas se produire avec d'autres viandes comme le porc. Est-ce trop de protéines d'un coup (même si j'essaie de prendre des petits calibres (100g) ou de portionner) ou une viande qui ne me convient pas ?
  13. @Anne Est-ce que cela veut dire qu'il peut y avoir néoglucogénèse quand les repas sont trop rapprochés ? Faudrait-il attendre 6/8 heures pour consommer de nouveau des protéines animales ?
  14. 0live

    Carnet de bord d'0live

    Quand ta femme t'invite à manger plus d'ail et d'échalote le soir, c'est que tu produis bien des cétones. Cette semaine, les courbes ont tendance à se séparer : à jeun, glycémie qui monte un peu et cétonémie qui descend, comme avant le 25/02, date à laquelle j'avais repris du sport un peu plus intense et avais plus de stress. Des signes persistants d'inflammation (coude et talon) qui avaient disparu au temps du jeûne intermittent et d'un régime plus végétal, de février à août 2021. Je me demande si c'est le nombre de repas par jour ou la reprise d'une alimentation carnée (beurre clarifié, saucisses, pâtés/rillettes et maquereaux/sardines en boîte) qui est le plus en cause... Ou est-ce autre chose ? À creuser. Mais j'ai l'impression de ne pas être assez stable pour repartir vers le jeûne...
  15. 0live

    Carnet de bord d'0live

    Merci pour les encouragements ! J'utilise Excel pour enregistrer toutes mes données et les représenter sous forme de graphique le cas échéant : poids, glycémie, cétonémie, menu, macros par repas et par journée, total calorique... Je voulais faire en sorte que le calcul des macros se fasse automatiquement à la saisie du menu mais n'ai pas encore réussi.
  16. Pour 3/4 petites portions : 200g de poireaux émincés assez finement et revenus dans de l'huile (et éventuellement déglacés au lait de coco) 25g de farine de lupin 25g de farine de coco Sel, poivre, (curry) Huile d'olive, beurre (clarifié), huile d'olive... (50g de saumon frais ou fumé) Mélanger les farines, le sel et la matière grasse du bout des doigts jusqu'à obtention d'un sable un peu gros (ajuster la matière grasse, environ 20g d'huile d'olive). Déposer celui-ci sur les poireaux (mélangés au saumon pour les ceusses qui peuvent ou veulent) dans un plat allant au four et cuire 15/20min à 180° C. Déposer une belle noix de beurre au moment de servir chaud. J'ai fait des portions volontairement assez petites pour ne pas trop charger en protéines et glucides des farines et en glucides des poireaux (3%)... Peut faire une entrée chaude céto ou un plat HFLC... Plaît bien aux non-cétos qui en redemandent !
  17. 0live

    Carnet de bord d'0live

    @Anne, merci pour ces précisions !
  18. 0live

    Carnet de bord d'0live

    Merci Anne, je pensais que la cétonémie devait être comprise entre 1.7 et 3.2... Cette semaine : glycémies post-prandiale et à jeun souvent sous les 80 ; cétonémie un peu yoyo ; unee nuit assez dingue pour moi, première fois que je ne suis pas réveillé par un lever nocturne de ma compagne ; peu d'énergie globalement. Bonnes valeurs ce matin malgré un dîner et un coucher bien trop tardifs et moins de MG (seulement 140g ajoutés) que d'habitude sur la journée, mais poids +500g entre hier et aujourd'hui...
  19. 0live

    Carnet de bord d'0live

    Merci beaucoup pour toutes ces pistes que je vais étudier avec intérêt ! Beaucoup d'attention portée au sommeil cette semaine et notamment à la régularité des horaires de coucher (entre 22h et 22h30) et de lever (entre 6h30 et 7h). Malheureusement trop de stress encore cette semaine mais ça devrait aller de mieux en mieux ces prochains temps... Cette semaine, glycémie à jeun toujours correcte mais cétonémie en yoyo et souvent trop haute. Ce matin, glycémie à 70 et, deux heures après un petit-déjeuner classique, 89 ! 😬 Petite récompense fromagère cette semaine avec un peu de brillat-savarin qu'on m'a rapporté.
  20. Aujourd'hui, cela fait deux mois que j'ai commencé ce que j'appellerais un véritable régime cétogène après dix mois d'errance et des résultats forcément mitigés. J'en profite pour faire part de mon (début d') expérience : Pourquoi souhaité-je suivre un régime cétogène ? Pour plusieurs raisons et je me demande d'ailleurs si elles sont conciliables (notamment avec le ratio gras/protéines qui n'est pas forcément le même selon les objectifs) : Arrêt d'un anti-épileptique mal supporté et volonté de se soigner différemment Diminution/arrêt de symptômes parkinsoniens (effets secondaires du médicament et hérédité) Retrouver de la vitalité, la motivation et perdre 6/8 kg Améliorer les performances sportives (course à pied et escalade principalement) J'ai arrêté l'anti-épileptique en février 2021 et ai commencé la pratique de l'hormèse avec un jeûne intermittent (16/8 sans le petit-déjeuner), une exposition au froid et du HIIT (en plus des nombreuses activités sportives pratiquées). Je n'ai pas trop accroché avec le volet respiration mais ça pourrait venir ! J'ai passé 4 mois vraiment fabuleux durant lesquels j'ai retrouvé la vitalité que j'avais perdue avec le traitement (du moins était-ce ce que je croyais), j'ai perdu 8 kg et ai eu la sensation de gagner autant d'années. Les deux mois suivants, retour progressif d'une très grosse fatigue et, depuis septembre 2021, retour des kilos, d'une baisse totale de motivation pour toute activité, etc. Quelques pistes pour expliquer ce revirement : régime LCLF, trop de sport intense et notamment à jeun, symptômes qui n'étaient pas dus à l'anti-épileptique, métabolisme de nouveau bloqué... En septembre, j'ai donc commencé ce que je croyais être un régime cétogène mais ai fait beaucoup d'erreurs, assez classiques d'après ce que j'ai pu lire à droite à gauche : trop de protéines, pas assez de gras, trop de stress et de sport intense... C'est seulement fin décembre que je comprends qu'il faut faire quelques changements : ajout 200 g de MG par jour, compter les protéines et se limiter à 0.8 g/kg environ, travailler sur le stress et sommeil. Ce sont les deux derniers éléments qui sont les plus durs en fin de compte, surtout quand c'est le sommeil qui pèche (épilepsie nocturne et du réveil, légère apnée du sommeil, léger syndrome des jambes sans repos. Je me suis également mis à mesurer cétonémie (à jeûne) et glycémie (à jeun et post-prandiale). Comme les valeurs sur le graphique le montrent, je suis encore en adaptation. Après une longue période avec de bonnes valeurs de cétonémie et de trop hautes valeurs de glycémie à jeun, c'est l'inverse depuis deux jours. Plusieurs choses se sont passées : reprise d'une activité sportive de type aérobique (3h de VTT), dernier repas de la journée moins protéiné (10g/15g en comptant les protéines des légumes) et plus tôt, coucher et lever plus tôt, beaucoup de stress au travail... Repas de ce soir : une espèce de bouillon gras au curry (30g huile d'olive et 20g ghee) avec 150 g de poireaux revenus dans un peu d'huile et déglacés avec du lait de coco, 25 g de saumon fumé.
  21. Merci pour ta réponse Anne ! Je dois dire que je ne suis pas très à l'aise avec ces questions d'insuline. Si j'ai bien compris, même une prise alimentaire 100% céto induit une production d'insuline, insuline qui fait baisser la glycémie. Si l'on est résistant à l'insuline, la glycémie ne baisse pas et ce n'est pas vraiment une bonne chose... ❓
  22. 0live

    Hippocrate

    Oui, je parie aussi sur l'ours ! Jusqu'à présent, j'alternais beaucoup les types d'effort en pensant que ça serait suffisant : un jour escalade, course à pieds (aérobie), un jour fractionné en vélo... Merci pour les conseils en tout cas !
  23. Ça encourage à ne pas lâcher, merci ! 😀 Je me posais beaucoup de questions sur les efforts explosifs, en force (notamment en escalade) et la diète cétogène. S'il y a des grimpeurs sur le forum, j'ai vu récemment qu'un grimpeur célèbre (Dave MacLeod) suivait une diète cétogène. Il a fait une vidéo de 4h en anglais pour expliquer. Je ne l'ai pas encore regardée, par manque de temps... et de niveau d'anglais !
  24. C'est dans quel bouquin ? Ça semble passionnant !
  25. 0live

    stévia

    Je me demande si le goût sucré ne peut pas provoquer certaines réactions (hormonales), ce qui pourrait gêner l'adaptation... Mais ce n'est plus vos cas il me semble !
×
×
  • Créer...