Aller au contenu
Forum-cetogene.com

Jeff

Membres
  • Messages

    38
  • Inscription

  • Dernière visite

Popularité sur la communauté

40 Excellent

Informations complémentaires

  • Diète cétogène depuis le
    25/07/2018

Visiteurs récents du profil

681 visites
  1. J'ai introduit un repas de recharge glucidique par semaine dans ma diète céto. Toujours celui post entrainement de muscu du dimanche. Environ 100 à 150g de glucides au total, donc pas énorme non plus. Le 2 mesures de cétonémie que j'ai effectuées 3-4h après ce repas montraient que j'étais à nouveau (ou toujours ?) en cétose : taux d'environ 1.5 (au lieu de 2 à 3 normalement) Donc pour ainsi dire aucune incidence. Mais j'ai une activité physique quasi quotidienne, et peut être une meilleure tolérance au glucose que d'autres, je ne sais pas. En tout cas aucun effet comparable à l'"étude" ci dessus...
  2. La différence de volume entre graisse et muscle est énorme. Genre de 1 à 3 ou 4 à la louche... La diéte céto ne permet pas de prendre du muscle dans l'absolu. Et c'est même plus dur d'en prendre qu'une diète "classique", car pas de pic d'insuline anabolisant comme avec une prise de glucides. Mais la perte de gras est bien entendu facilitée, comme pas mal ici s'en rendent compte. On peut tout à fait continuer à faire du sport, simplement il faut : - éviter les séances lactiques", du type fractionné sur piste (pour les coureurs à pied) ou circuit training (pour les adeptes du sport en salle). - ce qui marche le mieux, c'est pour la muscu : séries courtes, de force (3-8 reps max) avec de gros temps de récupération entre les séries / pour l'endurance : endurance fondamentale/légère, du type BPM à 180 - l'âge (donc très lent). On peut incorporer un tout petit peu de HIIT, mais très peu, et pas enchaîner les modules, car la fatigue viendra plus tôt (on n'a pas de stocks de glycogène d'avance). - comme on ne perd rien en force pure et également en endurance pure, on peut progresser dans les 2 domaines, MAIS on ne pourra pas avoir le même volume qu'un bodybuilder ou la même capacité de finish en endurance qu'un coureur de 1500m/5000m. ...mais on pourra quand même avoir à la fois un volume musculaire TRES respectable et/ou une excellente endurance dans l'absolu (sur des trails, des courses d'hyper endurance, etc). J'ai moi-même pu comparer les effets de la diète céto avec un entrainement mixte (muscu+footings) : c'est plus dur de prendre de la masse, mais on reste sec plus facilement. Et il ne faut pas enchaîner 2 entrainement trop durs consécutifs, enfin des entraînements ou on puise dan sle glycogène en tout cas. Sous cette réserve, les progrès sont (ou apparaissent) plus lents, mais sont qualitatifs et réels. Pas de perte musculaire du tout en tout cas, et pourtant je cumule avec le jeune intermittent quotidien (18/6 en général). Seule entorse au programme : 1 "cheat meal" par semaine, en général juste après un gros training de muscu, et limité à 100-150g de glucides grand max (genre une petite patate, 1-2 morceaux de pain avec fromage, et une part de tarte) A noter que 3-4h après ce type de repas, mon taux de cétonémie est encore à 1,5 environ. Donc la pratique sportive doit permettre de bien mieux tolérer les glucides que pas d'activité du tout (et un petit écart sans conséquence, ça reste bien sympa...)
  3. Fais un repas avec glucides par semaine ou tu te lâches, et tu fais suivre par une journée de jeune qui te permettra de revenir rapidement en cetose OU passe simplement au low carbs/paleo. 100-150g de glucides par jour, à un seul repas de préférence celui d’après entraînement ou du soir. dans tous les cas, inutile de se prendre la tête, l’essentiel est de trouver ce qui convient à soi, et ce n’est pas la même chose pour tout le monde. Pour l’alimentation, tant qu’on évite la bouffe industrielle/plats préparés et qu’on limite les aliments à IG élevé et les cuissons agressives, le reste est du fignolage d’orthorexiques (c’est pas grave, il vaut mieux s’occuper trop de sa santé que trop peu...)
  4. Jeff

    Jeff’s Twitt

    Bonjour à tous ! Presque 6 mois après mon dernier message, je suis heureux que ce forum soit toujours aussi actif. Même si je ne participe plus, je le lis encore régulièrement. perso, ma diète me convient à merveille, avec juste une petite modif suite à ce que j’ai lu du Dr Mercola sur la diète cetogene : nous nous permettons ma femme et moi un repas par semaine de « cheat » ou on peut manger des glucides (toujours avec modération, genre 100-150g Max). Ça permet de garder une thyroïde et un pancréas fonctionnels. J’ai augmenté la fréquence d’entraînement, avec 3 séances de muscu au lieu de 2, et 2-3 séances de léger footing par semaine. Toujours pour mémoire, le résultat me convient, et j’espère rester longtemps comme ça (mieux, faut peut être pas trop rêver)...en tout cas il y a un univers d’écart entre mon état déplorable d’il y a un an et celui aujourd’hui ... Portez vous bien et à bientôt !!!
  5. Jeff

    Jeff’s Twitt

    ...petite mise à jour après quelque mois : forme physique et morale stabilisée. Diète suivie sans obsession ni trop de rigueur. Poids stable, avec probablement encore un peu de perte de gras (ce qui restait) et légère prise de muscle (avec seulement 2 x 40mn d'entrainement/semaine). Je me permets régulièrement des petits plaisirs : un verre de vin, surement beaucoup trop de fromage -mais toujours au lait cru- , une demi mousse au chocolat parfois.... Le sommeil est bien meilleur et plus récupérateur, la diète n'est pas subie comme un régime, mais une alimentation normale, voire "plaisir", et toujours sans mesurer/peser. Je mange à volonté ce qui est permis, et ça a l'air de marcher. Ma femme qui suit la même diète a des analyses assez exceptionnelles (0,44 de triglycérides et 1,2 de HDL...tension à 11/6 en moyenne, etc.) et nos amis/connaissances font les gros yeux quand on leur dit qu'on cuisine à la graisse d'oie, avec fromages gras, amandes et avocats comme aliments de base, plus la charcuterie sans nitrates/nitrites et hors légumes verts bien entendu. Jeune intermittent en parallèle, avec le plus souvent du 18/6, voire du 20-21/3 assez souvent, et j'essaie de rester en "sec" au moins 13-14h tous les jours. Mon système digestif a l'air de s'en satisfaire. Je pense d'ailleurs refaire un jeûne dans les prochaines semaines...
  6. ...Bonjour, Si la prise de ces suppléments était prévue pour améliorer la récup et comme anti-inflammatoire/lutte contre l'arthrose, tendinites, etc., préférer la glycine et/ou les proteines de collagène, avec dans l'idéal en plus de l'histidine (les 3 sont complémentaires et anti inflammatoires, améliorent la récup', la digestion et le sommeil en prime). L'ornithine soutient théoriquement la production d'hormones de croissance (déjà sollicitées par l'entrainement à jeun et/ou le jeune intermittent, le cas échéant, et l'arginine a un effet vaso-dilatateur qui peut aider en pré entrainement (l'histidine ci dessus aussi), mais il en faut beaucoup pour des résultats aléatoires, un prix assez élevé et un goût dégueulasse. La glycine seule, si prise à des quantités de 10g environ est plus efficace sur la durée, je pense (et j'ai essayé à peu près toutes les combinaisons d'acides aminés depuis bien 15 ans, à l'époque ou il fallait les commander aux USA..). Sans compter que ça coûte des clopinettes, et que le goût légèrement sucré s'accorde à tous les entremets/desserts type yaourt, voire boissons en tout genre. Voir entre autre sur ce dernier acide aminé les articles de Julien Vennesson.
  7. Jeff

    Carnet de bord de Nat

    ...depuis 2 mois de diete cétogène, avec un apport en gras démultiplié , mon taux de cholestérol à baissé de 30%, mon taux de ldl aussi (et malheusement également celui de hdl). Même avec des statines à forte dose, cet effet aurait été improbable...En revanche, bizarrement, ma ferritine a tres largement augmenté (hors limites...) alors que je n’exagère pas spécialement sur la viande rouge et que j’avais donné mon sang fin juillet...peut être des effets de la détoxication du jeune, intermittent et sec en ce qui me concerne. Enfin, disons que tu peux avoir des surprises, bonnes ou mauvaises, le temps que l’organisme s’adapte dirait on.
  8. Jeff

    Recettes de cuisine

    Merci à toi je vais aller voir. Bonne soirée
  9. Jeff

    Recettes de cuisine

    Je manque d’idées de recettes de cuisine Ceto et tourne un peu en rond dans ma cuisine.. aidez moi en indiquant vos recettes préférées Merci d’avance
  10. Jeff

    Carnet de bord de Kriss

    Je fais 2 repas en fait : un vrai gros repas à midi/13h, et une grosse collation vers 17/18h, donc globalement ça doit être bon. Comme je fais partie des rares vilains canards qui ne pèsent rien ni se préoccupent pas des macros (j’evite juste les glucides et tape simplement dans les trucs autorisés) je n’ai pas de réponse à t’apporter. C’est juste que je mange largement à ma faim, et ça me convient comme ça... En revanche, je me supplemente en zinc, B6, B9, iode, et magnésium, noix du Brésil (sélénium) + exposition au soleil dès que possible et vit D l’hiver.
  11. Jeff

    Carnet de bord de Kriss

    C’est quand même bizarre ce que tu indiques. les effets sur moi sont totalement inversés : perte de gras, perte totale d’appétit (a tel point que je dois me forcer pour manger, malgré un seul vrai repas quotidien) et prise de muscle (en tout cas, ils sont plus visibles, + amélioration des perfs malgré des entraînements à jeun), le tout en étant plus âgé que toi. Quand à la MCT, ça ne m’a jamais rien fait de spécial... je sais bien qu’on réagit tous différemment , mais à ce point là, c’est assez extrême... Je pense plutôt à un problème hormonal en ce qui te concerne, mais je me trompe peut être. (au passage, t’exposes tu au soleil régulièrement, et si non, prends tu de la vitamine D en suffisamment de quantité, à savoir au moins 4000iu/jour ? ...oui je sais , ça peut paraître énorme, mais c’est en fait à peine suffisant même avec ces doses...) edit : idem aussi pour l’apport en prots /biotine comme indiqué par Anne ci dessous, il doit y avoir une carence quelque part qui explique ces problèmes.
  12. Jeff

    Jeff’s Twitt

    Pour mémoire, photo avant reprise du boulot et au bout de 3 mois après survenue de ma dépression, 2 mois en céto. Le moral s’est bien amélioré, j’ai repris la muscu et laisse tomber les médocs chimiques. Mon poids est devenu ridiculement bas, cela dit ça reste pas trop mal pour 52 balais ( rapport poids puissance inchangé, c’est déjà ça...) -4kgs , il ne faut pas que je perde plus, même si j’ai toujours un petit voile sub abdominal du au stress dont j’ai du mal à me débarrasser Je continue le jeune intermittent sec, 15-16h/et le jeune intermittent tout court 18/20H ( je mange de 13 à 18h environ, mais bois jusqu’à 21h). J’ai prévu de refaire du jeune sec, 2-3j tous les 2 mois environ, certainement pas plus vu mon poids actuel...j’espère reprendre 3-4 kgs essentiellement de muscle d’ici la fin de l’année. Le problème est que j’ai du mal à manger, je dois presque me forcer et je me contenterais facilement d’un seul repas par jour.
  13. Jeff

    excès alimentaire /compensation

    C’est pourtant très efficace en sec...
  14. Jeff

    Alzheimer/Cholesterol

    Pour le cholestérol, aucun problème. Ce qui importe surtout, c’est le ratio hdl/triglycérides, et ta mère a un taux élevé de hdl, et bas de triglycérides, ce qui est excellent. Le taux de cholestérol total n’a abdolument aucune importance (sauf s’il est vraiment très très élevé, mais on en est loin) pour le reste, l’alimentation cétogène, qui est anti inflammatoire, a effectivement un effet direct sur l’évolution d’un Alzheimer : https://www.ladepeche.fr/article/2017/11/01/2677064-inflammation-sang-liee-risque-accru-alzheimer.html ...tout ce qui est anti inflammatoire est à privilégier. Donc en fait plutôt que se limiter aux taux classiques de cholestérol, il faut dans son cas plutôt rechercher le marqueur principal de l’inflammation dans le sang : la protéine c-reactive (CRP). C’est CE marqueur qu’il faut surveiller. Le cholestérol, pour l’essentiel, on s’en fout totalement (sauf s’il est trop bas, là c’est très embêtant, et sauf si les triglycérides sont élevés)
  15. Je ne sais pas si je suis céto adapté, et en fait plus le temps passe et moins je me pose la question. Ça fait 5 semaines que j’ai commencé, la dernière fois que j’ai regardé mes cétones j’étais tres élevé avec une glycémie au plus bas (keto diastix). Vu les cétones élevées, je ne dois pas encore les utiliser correctement, donc pas encore céto adapté. Mais les niveaux d’énergie augmentent progressivement, alors que j’étais épuisé en permanence au début. Aujourd’hui pour la 1e fois depuis 4-5 mois, j’ai effectué des perfs en muscu que je n’ atteignais qu’avec 3-4 kgs de plus, donc je dois être sur la bonne voie...surtout que c’est juste le lendemain d’un jeune sec de 48h qui m’a bien fatigué sur le coup. En plus, comme je fais du jeune intermittent 18/6 ou 20/4, je suis systématiquement en cétose quotidiennement, même si mes repas ne sont pas parfaits (l’approche alternance fast/feast - Jeune/fête de Mark Sisson ou du Dr Mercola est ce qui me plait le plus et me paraît le mieux adapté à mon organisme) C’est peut être un peu trop cool comme approche, mais je fais ça pour la santé et le plaisir, pas pour me compliquer la vie et me stresser...
×
×
  • Créer...