Aller au contenu
Forum-cetogene.com

Nina

Membres
  • Messages

    303
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours 1er au classement

    5

Tout ce qui a été posté par Nina

  1. pas possible à cause du SIBO et SII si j'augmente les légumes j'ai très vite la diarrhée. C'est ça qui est ennuyeux. et si j'augmente trop les lipides idem. C'est la poisse
  2. Nina

    CARNET DE BORD LOREA

    en ce qui me concerne.. malgré des valeurs nulles je suis toujours en parfaite énergie.. curieux..
  3. Je suis à 5 gr de glucides totaux depuis deux mois... donc Energie physique et mentale etc.. parfaite tout le temps.. aucun problème...
  4. Moine? ahaha Probablement tenace si on veut... en fait cela ne me coûte pas sauf en société et dès que j'ai des activités aux horaires irréguliers (à peu près les 50% du temps)... impossible à réaliser .. hier j'ai mangé encore plus et malgré tout 5.1 ce matin.. il faut dire que je dors moyen (pas toujours assez) donc à 5H ce matin réveil faim torturante et donc avalé deux cas d'huile.. sel et redodo finalement...jusqu'à 10H et mesure 5.1mmol/l cette semaine c'était plutôt 5.4-5.6 chaque matin tant il aya de stress dans mon entreprise tout le monde se fritte ... à la fin c'est hyper fatiguant et stressant. Mais bon dieu que j'aimerais voir des résultats... ceux qui m'intéressent le plus perte de cm de gras... poid je m'en fiche, et glycémie franchement aussi..pour moi ce qui m'importe c'est que le mécanisme de combustion se mette en place.
  5. spécialistes: oui depuis l'adolescence et pas de guérison ou d'amélioration c'est aussi un gros point de frustration.... il parait que SIBO et SII sont des freins à l'adaption et cortisol en trop bref je cumule tous les malus en ce qui concerne cette diète. Il est clair jeûner est pas une bonne option pour moi.. bref.. vivement mes vacances... en plus je n'aime pas le vin et pas vraiment les sucreries.... donc même pas de quoi faire un gros écart... arrêter.. ben j'ai peur que cela ne soit encore pire voyez .. comme si j'étais coincée dans un endroit ou j'avance pas et reculer pourrait être détrimental. Merci de vos messages, même si j'ai pas le cœur à rire.. ils sont gentils et me font du bien!
  6. merci @Nat972, J'ai essayé plusieurs fois de changer et faire ci et faire cela suivant les suggestions des unes et des autres (Audrey Anne et Lorea ) les 3 autres piliers de ce groupe et rien ne change.. c'est vraiment je vous le dis parfaitement injuste :-) je déprime grave... et alors je peux vous dire: glucides sage, légumes je peux pas trop car cela me donne facilement la courette ( SIBO et SII) j'ai rajouté des protéines etc tout quoi... je ne vois plus que le cortisol comme "fautif" et c'est pas top car sur ce point je peux rien faire mon corps fonctionne comme ça .. trop injuste. J'en ai vraiment marre. La plupart de ceux pour qui cela ne marche pas, trouvent que c'est parce qu'il font des erreurs et au final ils y arrivent et moi rien... de rien... monacale et rien- refus de mon corps.
  7. Toujours rien au niveau adaptation tjs des pics le matin et des cétones trop basses... c'est vraiment déprimant après 18 mois... je déprime sec.
  8. et point intéressant on a pas besoin de le garder au frigo- en été c'est appréciable!
  9. Nina

    Carnet de bord de Nat

    et hop les pots les jambes en l'air!
  10. Il y a un chercheur israélien en bio-nutrition etc qui a montré qu'en fait il faut un régime personnalisé par individu.. et dans certains cas OUI il préconise même de manger des crèmes glacées, car sur ces personnes c'est indiqué- et aussi les paramètres sont la santé du microbiote.... il fait actuellement une expérimentation sur tous les israéliens et va construire un algorithme qui permet de trouver suivant certains paramètres individuels le mixte précis pour soi.... Ils ont regardé toutes les diètes sans a priori et en s'affranchissant des effets de mode... Ils se sont concentré sur la réponse glycémique.... l'épidémie du siècle le diabéte... ils utilisent un sensor sur toute la journée et sont très scientifiques c'est très intéressant.. The Personalized Diet: The Pioneering Program to Lose Weight and Prevent Disease Hardcover – December 26, 2017 by Eran Segal (Author), Eran Elinav (Author), Eve Adamson (Contributor) There are certain things we take as universal truths when it comes to dieting and health: kale is good; ice cream is bad. Until now. When Drs. Segal and Elinav published their groundbreaking research on personalized nutrition, it created a media frenzy. They had proved that individuals react differently to the same foods-a food that might be healthy for one person is unhealthy for another. In one stroke, they made all universal diet programs obsolete. THE PERSONALIZED DIET helps readers understand the fascinating science behind their work, gives them the tools to create an individualized diet and lifestyle plan (based on their reactions to favorite foods) and puts them on the path to losing weight, feeling good, and preventing disease by eating in the way that's right for them. Traduction Il y a certaines choses que nous pensons être des vérités universelles lorsqu'il en vient au régime et à la santé. Le kale est bon et la crème glacée est mauvaise. Lorsque les dr Segal et Elinav ont publié leur première recherche originale sur la nutrition personnalisée, les média se sont emballés. Ils avaient démontré que chaque individu réagit différemment à certains aliments. Et que certains aliments qui sont mauvais pour certains sont bons pour d'autres. Ils ont ainsi souligné que les diètes universelles ont des points faibles. La diète personnalisée est un livre qui permet de comprendre les hypothèses scientifiques à la base de leur approche, elle permet de développer des instruments qui permettent a tout un chacun de construire un diète personnalisée (qui sur la base des réactions à des aliments) peut les aider à retrouver un poids normal et les prémunir de l'apparition de pathologies en mangeant ce qui est bon pour eux. un des articles scientifiques https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26590418 L'abstract: Elevated postprandial blood glucose levels constitute a global epidemic and a major risk factor for prediabetes and type II diabetes, but existing dietary methods for controlling them have limited efficacy. Here, we continuously monitored week-long glucose levels in an 800-person cohort, measured responses to 46,898 meals, and found high variability in the response to identical meals, suggesting that universal dietary recommendations may have limited utility. We devised a machine-learning algorithm that integrates blood parameters, dietary habits, anthropometrics, physical activity, and gut microbiota measured in this cohort and showed that it accurately predicts personalized postprandial glycemic response to real-life meals. We validated these predictions in an independent 100-person cohort. Finally, a blinded randomized controlled dietary intervention based on this algorithm resulted in significantly lower postprandial responses and consistent alterations to gut microbiota configuration. Together, our results suggest that personalized diets may successfully modify elevated postprandial blood glucose and its metabolic consequences. Il y a pas mal de conférences TED en anglais cependant où il explique ses réflexions et sa méthode.. une partie des réponses. les aspects génétiques qui expliquent les pics glycémiques le mode de vie et alimentation et enfin le microbiote... Ce qui fascinant: ils sont fait les choses de manière très structurée.. a. ils ont fait une diète standardisée qu'il ont conduite sur un grand groupe de gens pendant un certains temps et ont regardé les variations en leur faisant manger la même chose chaque jour la quantité de glucides pour le petit déjeuner (800 personnes , et ensuite une analyse médicale importante de chacun) puis installation d'un moniteur de glucose continu pour chacun et des logs de ce qu'ils ont mangé et aussi analyse importante du microbiote... les gens qui mangent la même chose chaque matin sont bien corrélés R=0.7 très important et leurs réactions sont prédictibles de jour en jour mais entre les gens c'est hyper variable R= 0---1 ce qui veut dire que la variabilité est infinie. En particulier certaines personnes réagissaient de manière énorme sur disons le riz blanc et rien sur la crème glacée et vice versa... et certains sur les deux etc.. Ils ont testé tout mais en maintenant le composite G.P.L constant. Passionnant La nature du microbiote est un des facteurs les plus importants pour indiquer les réponses glycémiques.
  11. En ce qui concerne la cétose. la cétose peut arriver sous différents régimes alimentaires suivant les corps et les métabolismes. J'ai un certain nombre d'exemple de gens qui mangent bcp de glucides et qui sont en cétose profonde et perdent des tonnes de poids...l'oncle de mon mari... avait une haleine caractéristique et mangeait un régime très élevé en glucides. Le coach US céto le teste aussi sur lui..et l'obtiens aussi en testant cétones 5 mmol/l La cétose peut intervenir en mangeant un régime hyper proteiné (Dukan) Donc suivant les corps et les métabolisme la question du poids... serait indépendante. La diète cétogène aurait la possibilité de vous mettre en cétose efficace de long terme (enfin pour ceux qui 'adaptent pas mon cas) et aussi aurait des effets autres que les autres approches n'ont pas .. in fine c'est ce qui me semble avoir compris. Il y a un chercheur israélien en bionutrition etc qui a montré qu'en fait il faut un régime personnalisé par individu.. et dans certains cas OUI il préconise même de manger des crèmes glacées car sur ces personnes c'est indiqué.... il fait actuellement une expérimentation sur tous les israéliens et va construire un algorithme qui permet de trouver suivant certains paramètres individuels le mixte précis pour soi....
  12. On ne teste pas tous nos repas... tu as raison... curieusement moi ce serait le contraire.. c'est la nuit et le matin tôt..du coup un glyqué plutôt pas trop mauvais.. chez moi la prévalence d'un stress chronique hyper élevé quoiqu'il arrive serait probablement la vraie raison profonde ce qui est très inquiétant car je médite et fais des tonnes de choses pour .. p.s. céto anti-inflammatoire---- je suis certainement perplexe... pas si net chez moi... mes intestins sont tjs en souffrance et dès que je monte le gras hop cela revient... alors peut être que c'est l'effet du cortisol chez moi qui détruit les autres effets en même temps .. pfff.. mais quelle galère...
  13. Ce qui est curieux, c'est que Lorea reporte récemment des glyc à jeun basses, des cétones hautes et pourtant un glyqué qui serait pas optimal suivant le tableau du haut... G 0.68 glyqué 5.2 comme il y a 2 mois (différence notable, sans metformine) la diabéto m'avait dit, que le glyqué remonterait, ce n'est pas le cas. Cette science céto est tout sauf claire
  14. Nina

    Carnet de bord Pierre8r

    Vous ' êtes mince pourtant.. mon conjoint lui est vraiment mince parfaitement adapté 60kg pour 1.82 pas un gramme de graisse il mange énormément de glucides et de sucre et se porte comme un charme... et moi je suis jalouse!!! ahahah
  15. IL y a quelques temps mon HbA1c était 4.8 (après 9 mois de céto) ce qui équivaut à une glycémie moyenne de 93 ou bien 5.2 mmol/l c'est bien ce que je constate... et considéré comme normale alors question pourquoi je ne m'adapte pas selon les critères glyc a jeun basse et cétones plutôt hautes... (tableau trouvé dans un post qui viendrait du dr Berstein spec. du diabète) faut que j'en refasse un. Du coup a se demander peut on avoir une très forte resistance à l'insuline et un HBA1c bon? Pour celles qui sont adaptées c'est quoi votre glyqué 4?
  16. Nina

    Carnet de bord Pierre8r

    helloPierre
  17. Nina

    Carnet de bord Pierre8r

    pourquoi as tu quitté fat secret (ce que j'utilise)
  18. Autre cas de fgure J- I just had a blood test after 51 hours fasted and I had fasted insulin of 9 mU/L! 6 Months ago I had 14 mU/L after 12 hours fasted. Does anyone have an idea of why my extended fasting insulin is so high? My Blood Glucose was 4.8mmol BTW. Don't ask about the totally expected lipid profile disaster though lol J'ai fait un jeuneJ écrit lui je viens de faire un test de mon insuline après 51 h de jeûne. Elle est de 9 mU/L! Il y a six mois elle était de 14 mU/L après un jeûne de 12 h. Pouvez-vous m'expliquer pourquoi mon insuline a jeu est si élevée? je signale que ma glycémie à jeun dans ce même temps 51 heure était de 4.8mmol/l... je ne vous parles pas de mon profile lipidique (cholestérol etc..)
  19. j'en rajoute et rajouterai.. donc regarder les updates.
  20. Je participe a un forum en anglais sur la résistance à l'insuline.-- comme je peine à m'adapter et à perdre ma masse grasse en trop. Le forum est autour d'un chercheur qui analyse l'insuline, la glycémie etc. Voici ce que je lis en anglais A: Hi everyone, I'm hoping for some insight. My husband's glucose is usually 95-97 plus or minus despite a keto diet. He just had his fasting insulin tested and it was 2.8. Is there a reason his glucose would continue to remain high (albeit "normal") with a low fasting insulin? He's very lean, muscular and athletic. Ketones usually in the .5-.8 range. A1C=5.4 Bonjour je cherche des réponses. La glycémie a jeun de mon mari est entre 95-97 malgré une diète céto. Il vient de tester son insuline a jeun elle est de 2.8- Il y a t'il une raison pour laquelle sa glyc à jeun reste haute (bien que normale) avec une insuline a jeun basse? Il est très mince, et athlétique. Ces cétones sont souvent entre 0.5-0.8. T: Those are about my average numbers. My Doctor tells me they are good to great and not to be an overachiever Ce sont mes chiffres en moyenne. Mon médecin me dit ils sont bons voire excellent.. ne visze pas plus. My doctor said it shows I am insulin sensitive which is good, but that means the slightly higher glucose isn't caused by insulin resistance but there is probably some other reason. He said I could spend a ton of money trying to figure it out or be happy my numbers are in the normal range. Mon médecin me dit que cela indique que je suis sensible à l'insuline ce qui est bien, et que mes taux de glyc à jeun plus élevés sont sans doute causé par autre chose. Il dit vous pouvez dépenser beaucoup d'argent pour tenter de comprendre pourquoi ou simplement accepter que vos chiffres sont dans ces zones là. K. This is a fairly common pattern. My guess is his postprandial sugars are within a few points of his fasting. Happens to a lot of very fit keto folk. Seems a very healthy pattern C'est une configuration fréquente. Mon hypothèse c'est que sa glyc postprandiale est peu différente de sa glycémie à jeun. Cela est très fréquent chez des gens très céto adaptés. E i'm fit and have roughly same stats. what i'm hearing is that if HOMA-IR is less than 1.0, you're probably good insofar as BG/insulin goes Idem je suis très en forme et mince etc et j'ai les mêmes données en gros. Ce que j'ai entendu c'est que si le HOMA-IR <1 alors c'est bien en tous les cas pour ce qui concerne le groupe Glycémie et /insuline.. A. son HOMA-IR =0.7 J. Adaptive glucose sparring allows glucose to float up a bit. La resistance insulinique physiologique ou la capacité à économiser le glucose implique que le taux de glycémie soit plus haut dans la mesure où elle reste dans le sang au lieu d'être absorbée. Ailleurs E poste 2 yrs ago: After decades of SAD, A1C was 5.8 and BMI 28. started LCHF, 18/6 IF, quarterly water fasts, HIIT/resistance training. 1 yr ago: A1C 4.9, BMI 23, body fat 17%, FBG 90. Now: FBG 105, A1C 5.4, same BMI and body fat. Fasting insulin 3.6, HOMA .9. No changes to diet or exercise, no meds (ever), and no other confounding variables; sleep great, stress low. Adaptive glucose sparing? Any cause for concern? Il y a deux ans: après des années de bouffe standard US, mon A1c=5.8 ma BMI 28 j'ai commencé une diète LCHF, 18/& IF jeune intermittent et HIIT + lever de poids. Il y a un an j'ai réussi à A1c 4.9% BMI 23, masse grasse 17% glyc a jeun 90. Maintenant Glyc a jeun 105, A1c 5.4 même BMI et taux de masse grasse. HOMA 0.9 je n'ai rien changé à ma diète, a mes exercices physiques, je n'ai jamais pris de médicaments, je dors superbement, pas de stress... alors quid? Resistance insulinique physiologique (ou capacité à économiser le glucose), dois-je m'inquieter... O. This is not unusual. Adaptive glucose sparing, yes probably since you do a lot of training. Red blood cells seem to live longer in keto (when blood glucose is lower, and doesnt oscilate) and therefore acumulate more glycated hemoglobin. I would not beworried. If you want, you can try one of those continuous glucose monitors and see how your blood sugar behaves. Pattern gives you far more usefull data than a single reading. Ce n'est pas inhabituel. Oui le corps sous dière cétogène devient plus résistant à l'insuline surtout si on est particulièrement sportif. les cellules sanguines semblent vivrre plus longtemps sous cétogène donc le glyqué sera plus haut. Mais vous pourriez essayer un moniteur continu pour voir comment se comporte votre glycémie. Ce qui vous permettrait peut être de détecter des choses. J. I'm saying that a high fat diet increases insulin resistance. Not necessarily that the liver isn't making the correct amount of glucose. The people that this happens to are typically people who are sedentary and eat low carb high fat diets. However, I see it in people who do work out though. The common factor here is the high fat diet. It's common place to see in T1s who reduce fat in their diet that insulin sensitivity goes up. This is going to be noticed more so in this community because they haven't developed metabolic disease. This is those who are following a low carb protocol from Dr. Bernstein. It's also seen in the low carb T2 community with those who cut fat. A high fat diet is a very bad protocol for anyone who has metabolic issues. Even healthy fats. It can however improve metabolic disease at first when going from a SAD way of eating though...because it's an improvement from that. This is where I think the confusion comes in. Moi je dis que la diète cétogène avec très hauts niveaux de gras accroît la resistance insulinique (physiologique) et cela ne signifie pas que le foie n'arrive pas à produire le glucose nécessaire. Les gens chez qui cela se produit sont souvent sédentaires et suivent une diète très pauvre en glucides et haute en gras. Mais je le vois aussi chez des gens qui sont sportifs. Le facteur commun c'est la diète à haut pourcentage de gras. Il est habituel de voir des diabétiques de type 1 qui voient leur sensibilité à l'insuline s'accroite lorsqu'il réduisent le gras. Cela se voit d'autant mieux puisqu'ils n'ont pas developpé de résistance a l'insuline n'en ayant pas au départ. Ceux qui suivent le protocole du Dr. Bernstein (=céto) développent souvent cette resistance. Cher les diabétiques de type 2 ont voit aussi que la resistance physiologique décroit avec une réduction des gras.. je pense que la diète haute en gras n'est pas bénéfique à des gens qui ont vraiment des problèmes métaboliques. Même si au début le changement de diète entre une diète riche en glucides à une diète riche en gras peut améliorer les paramètres pendant un certain temps. Puis les problèmes métaboliques préexistants refont surface. ***gloups*** J. Poursuis think of it this way: When we eat dietary fat, very little insulin is needed to put the extra energy (fat) that we eat into the fat cells. Some of the fat that we eat is used immediately for energy, more on a low carb diet. However, when more is ate that is used for energy, it is stored into the fat cells. That being said, the same applies to energy from anything such as glucose. When the fat cells become full, inflamed, or dysfunctional; they become insulin resistant. So how would fat be any different than any other energy source that would cause insulin resistance? What should be understood is calories and energy. Fat contains a lot more calories per gram. In theory calories are what matter...aka energy balance. Someone consuming excess calories from any source is going to cause insulin resistance. For some reason people who eat fat as opposed to carbohydrate think that fat is magical and can't cause insulin resistance. Also, when fat is consumed it decreases glucose uptake in the cells. Which in and of itself is insulin resistance. A diabetic, even when they're not consuming carbohydrate, has excess glucose being secreted by the liver. Therefore the combination of fat and glucose is essentially no different than consuming donuts and cake (fat + carb foods). Pensez-y de la manière suivante lorsque nous mangeons des graisses, peu d'insuline est requise pour faire rentrer les lipides alimentaires dans les cellules. Une partie de ce gras alimentaire est utilisé directement pour l'energie et plus de ce gras est utilisé lorsque nous suivons une diète cétogène. Mais plus on augmente le gras plus il est stocké dans les cellules. Même chose avec le glucose et l'energie qu'il produit. Quand les cellules grasses sont inflammées, ou dysfonctionnent, elles deviennent resistantes à l'insuline quelque soit la source de fuel. Pour lui si on consomme un excès de calories de quelque nature qu'elle soit gras ou autres alors on va créer une résistance insulinique des cellules. Une personne diabétique, produit un excès de glucose même lorsqu'elle ne mange pas de glucides - foie. Pour lui gras plus excès de glucose produit dans le corps revient a prendre un beignet et du gateau (gras + glucides). M. Have been mostly Low Carb or Keto for about 3 and 1/2 years now. Other than my initial 40-50 pounds lost in the first 6 months' I have basically lost nothing more since, even though I added in IF and EF. Any weight lost from fasting comes right back within a day or two of eating again even though I remain strict. My blood sugar has also not improved any, even though that was the main reason why I decided to go low carb. Based on what I've researched, it appears that the following SNP's FTO rs17817449(G;G) FTO rs9939609(A;A) FTO rs1121980(T;T) FTO rs1421085(C;C) FTO rs1558902(A;A) that I have are causing my weight to stay up and my blood sugar to also stay up. M dit lui, j'ai suivi une diète low carb high fat depuis 3.5 ans. malgré mes 40-50 livres perdues initialement en 6 mois plus rien, malgré jeune intermittant et EF (je ne sais pas ce que cest). Le poid que je perds en jeûne revient aussitôt et ma glycémie ne se réduit pas, raison principale de ma décision de suivre cette diète. Ensuite il recherche ses marqueurs génétiques et (il doit être obèse) et se demande suivant leur expression s'il ne doit pas consommer des gras marins le plus.. Je commence vraiment à me poser des questions c'est en tous les cas troublants car ces gens ne sont pas du tout dans les +normes+ <4.4mmol/l etc et beaucoup de cétones... il semble vraiment que la diète céto produise des effets différenciés sur certaines personnes.. et ils semble que personne ne sache pourquoi.
  21. Nina

    Etude Inserm récente

    En gros c'est une énumération des effets négatifs de la résistance insulinique... conséquence multiples... diabète, Alzheimer etc etc.. Les causes: cortisol chroniquement élevé. OU BIEN alimentation trop orienté vers les glucides OU BIEN trop de grignotages.. OU BIEN manger trop de gras -- le mec qui parle est pas d'accord sur le fait que cela induit une RI. en gros c'est de ce quoi cela parle. Ceci étant: il est connu que une diète forte en gras crée une résistance insulinique physiologique aussi parfois pas chez tous. Il est aussi connu que le corps est plus résistant à l'insuline la nuit Or le problème ici c'est qu'il ne différencie pas entre RI pathologique et physiologique. P.s. Sur forum de résistance à l'insuline on voit a. des gens qui sont maigres avec une gly à jeun basse et RI voire hyper RI b. des gens maigres avec une glyc a jeu hyper haute et RI voire hyper RI c des gens qui sont enrobés ou obèses avec hyper glyc à jeun (RI ou diabétiques) et encore des tas de cas variés.. Ils témoignent de leurs succès et expériences. Ceux qui suivent la diète cétogène, les effets sur ces différents profils sont très variés..(gens qui ont suivi pendant souvent >1 ans) En termes de Glyque et Glyc à jeun et insuline a jeun etc etc.. certains régulent leur glycémie et leur insuline HOMA etc et ne perdent pas de poids certains ne régulent pas du tout leur glycémie, mais leur insuline et perdent des tonnes de poids certains ne réussissent pas à modifier leur RI (insuline résistante) malgré une perte de poids et une glycémie à jeun et des glyques améliorés. Un gars vient de témoigner après des améliorations fabuleuses sur ses paramètres sa glycémie a jeun est remonté à 105mmol/l et son glyque a 7 alors qu'il était descendu à 5.1 pendant deux ans... bref... c'est varié... Va donc savoir ...
  22. Nina

    Carnet de bord Anne

    Comme les gens sont différents.. Je ne grignote jamais... j'en ai même jamais l'idée :-s . La nourriture n'a jamais été un plaisir dans ce sens... Je viens de réviser mes macros- depuis une semaine remontée importante de la glycémie à jeun... après une semaine Glyc à jeun 4.6mmol/l et de bonnes valeurs. J'étais bien fière... j'avais peu de stress et j'avais changé de marque de ce que je mange le matin donc les entrées et la réalité coïncidaient alors qu'avec la première marque je consommais la moitié de ce que je pensais consommer ... a. je dors mal, pas assez, et suis très stressée (en ce moment vie difficile). J'ai remarqué que ma glycémie peut monter en 1 heures de 5.0 à 5.9 sans manger..!! Juste testé pour voir hallucinant la capacité à GNG. b. je viens de voir que j'ai mal entré certaines macro, et que ces derniers jours avec glycémie haute je me trouvais à nouveau à vraiment mager pas assez... Erreur d'entrée dans l'application. Du coup hier j'ai du consommer 800gr de lipides le soir au vu de mon erreur en laissant tomber le déficit en proteines et vu que je fais du glucide total ... il me manquait vraiment bcp de calories. Résultat ce matin 4.9 à comparer à hier 5.9 :-( Bref jeûner pour moi en situation de stress, c'est pas du tout optimal.. clairement mon adaptation reste en stand by à cause de cela cercle vicieux @Audrey tu avais raison.. sans le faire exprès je mangeais vraiment pas assez de nouveau..crotte
  23. Mais elle n'a pas totalement tord votre maman, le cerveau fonctionne au glucose et aux cétones. Quand il n'y a pas de cétones, le cerveau doit bien consommer du glucose quoi d'autres:-) La preuve en revanche est moins convaincante... mais votre maman n'a pas tord :-) hors régime cétogène
  24. Nina

    Etude Inserm récente

    Voici le lien à l'étude... directement.. https://www.inserm.fr/actualites-et-evenements/actualites/controverses-biochimiques-regime-cetogene Eh bien je trouve que c'est intéressant car il se pourrait bien que le cétogène n'aie aucun effet anti-inflammatoire.. c'est cela que l'article indique sur un modèle de souris. Un effet qui a été mis en avant et qui n'est pas forcément présent. Pour moi c'est intéressant.. il n'empêche que la diète peut avoir d'autres avantages, mais pas celui-là. Je trouve cela personnellement challenging. Il y aura peut être d'autres études qui contrediront et mettront en lumière des mécanismes, ou d'autres qui indiqueront que c'est faux.. mais c'est mieux que juste " un cela pourrait être anti-inflammatoire " :-) et aussi https://www.theses.fr/165988908 https://www.researchgate.net/scientific-contributions/47064736_Luciano_Pirola Cela pourrait vouloir dire simplement la réduction du sucre aide à réduire l'inflammation mais pas la production de cétones. Il me semble que c'est clair.
×
×
  • Créer...