Aller au contenu
Forum-cetogene.com
Guy

Kéfir de fruits

Date de publication

Dernière réponse

Réponses

Vues

7
635

Contributeurs


À la une

Posté(e) (modifié)

Il le mange mais je pense que l'acidité inhibe à un moment l'action même des lactobactéries qui sont à l'origine de cette conversion en acide lactique. Il reste donc du sucre non transformé. Tu le verras bien au goût.

Après il est difficile de savoir le taux résiduel exact de sucre mais cela n'en fait pas un aliment interdit du moment que tu restes raisonnable sur sa consommation. Sachant que si tu fais du sport tu peux consommer du sucre pendant et après l'effort, principalement pour renouveler le glycogène musculaire.

Je pense que tu peux mettre peu de carrés de sucre dans ton kéfir, il fermentera quand même. Je fais du kéfir de lait, qui devient très acide au bout d'un moment, pourtant le taux de glucides du lait entier à l'origine n'est pas extraordinaire (4.7%).

Modifié par Cétop
Lien à poster
Le 04/06/2020 at 14:04, Cétop a dit :

Il le mange mais je pense que l'acidité inhibe à un moment l'action même des lactobactéries qui sont à l'origine de cette conversion en acide lactique. Il reste donc du sucre non transformé. Tu le verras bien au goût.

Après il est difficile de savoir le taux résiduel exact de sucre mais cela n'en fait pas un aliment interdit du moment que tu restes raisonnable sur sa consommation. Sachant que si tu fais du sport tu peux consommer du sucre pendant et après l'effort, principalement pour renouveler le glycogène musculaire.

Je pense que tu peux mettre peu de carrés de sucre dans ton kéfir, il fermentera quand même. Je fais du kéfir de lait, qui devient très acide au bout d'un moment, pourtant le taux de glucides du lait entier à l'origine n'est pas extraordinaire (4.7%).

a priori  il faut juste tester avec un glucomètre comment vous réagissez (votre glycémie à différents intervalles de temps après avoir ingéré cette boisson) donc test avant niveau de glycémie puis post  10 minutes, 30 minutes, 1 heure, 1 heure 30, 2 heures, 3 heures etc..  jusqu'à 4... si votre glycémie monte mais retrouve rapidement son niveau stable et ne remonte pas disons au bout de 3 heures… et bien vous le tolérez bien vous avez une bonne flexibilité glycémique et c'est bon sinon… pas consommer...

bien cordialement,

Lien à poster

C'est une méthode sans doute imparable mais la glycémie va varier avec l'effort physique, n'est-ce pas ?

Nos ancêtres faisaient parait-il jusqu'à 30km par jour étant nomades.

Vos mesures devraient être faites avec une référence d'effort physique type dans les heures qui suivent la consommation d'un aliment donné.

Lien à poster

Dac avec @Nina. Vaut mieux tester au repos.  Avoir une situation comparable qui influence le moins possible la glycémie. Selon le type d'effort physique, l'état de cétose, la glycémie du moment, la flexibilité métabolique ect..  les données sont facilement faussées. 

  • J'aime 1
Lien à poster
Le 06/06/2020 at 06:52, Cétop a dit :

Nos ancêtres faisaient parait-il jusqu'à 30km par jour étant nomades.

Un exercice pour lequel tu es entraîné utilise moins de glucose. Un effort d'endurance également. Nos ancêtres carburaient généralement aux Cétones. En Cétose on peut durer dans le temps en énergie. La force musculaire est ce qui arrête, pas la panne de carburant a moins d'avoir une masse grasse trop faible. 

  • J'aime 1
Lien à poster

Participer à la discussion

Écris ton message maintenant et inscris-toi plus tard. Si tu as un compte, identifie-toi pour répondre avec ton profil.

Invité
Répondre

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   cliquer ici pour masquer la vidéo

×   Ton précèdent message a été restauré..   Vider l'éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Créer...