Aller au contenu
Forum-cetogene.com
Nina

Cétogène poids et dépoids

Date de publication

Dernière réponse

Réponses

Vues

6
992

Contributeurs


À la une

Lu sur un forum

@bibou @AudreyLaBelette @Anne @nat972 @Pierre8r  

J'en vois de plus en plus comme ça...

 

Avec maintenant un certain recul je peux faire part de mon expérience.
À la suite du diagnostic de mon SIBO et SIFO en août 2019, j’ai totalement changé mon alimentation pour un jeun intermittent avec diète cétogène, low carb, Sans sucre ni même fruits, sans aliments transformés, et riche en « bonnes graisses ».
 
Malgré le fait que j’étais déjà très mince, j’ai rapidement perdu du poids,
@bibou décidément il y en a qui sont gâtées.
 
et me suis sentie très rapidement mieux. Je pensais avoir trouvé l’alimentation miracle qui me permettait de ne plus avoir ni de ballonnement ni d’inconfort digestif.
 
2020 Comme je me sentais mieux, j’ai même repris la course à pied que j’ai effectuais après mon réveil sentant que cela améliorait mes performances du fait de n’avoir aucune digestion en cours.
Ma mine et ma peau étaient radieuses. Le blanc de mes yeux n’avait jamais été aussi net. Je mettais ça sur le fait que j’avais complètement arrêté le sucre.
 
Mon corps était enfaite sous hormones de stress.
Il a fallu environ deux mois pour que mon corps envoie les premiers signaux d’alerte.
En l’espace d’une semaine j’étais passée de 53 à 56 kg. Je faisais énormément de rétention d’eau sur l’ensemble du corps chose, que je n’avais jamais fait avant, même en syndrome prémenstruel. J’ai commencé à faire des malaises postprandiaux : vertiges, difficultés à respirer, yeux gonflés et rouges, sensation de brouillard cérébral, fatigue intense. J’avais commencé à développer une intolérance à l’histamine. J’étais plus ballonnée que jamais, alors que je n’avais rien changé à mon alimentation que je jugeais thérapeutique.
L’état de mon système hormonal était catastrophique. J’étais en aménorrhée et pourtant j’étais continuellement en syndrome prémenstruel, ma poitrine doublait de volume me faisait extrêmement mal, j’avais cette sensation de poteau à la place des jambes.
Plus je me restreignais, faisais du sport d’endurance, plus je gonflais. Chose impensable et intenable, moi qui étais si mince de nature.
J’ai complètement ralenti mon métabolisme et je l’ai compris en observant qu’en « faisant des entorses à mon alimentation » en mangeant des fruits, ou une pâtisserie, un coca, et en me reposant, je dégonflais.
Je suis encore en train d’essayer de remonter mon métabolisme à l’heure qu’il est. Ceci prend du temps, mais je perçois déjà des améliorations.
 
Gloups!
Lien vers le commentaire

 

Il y a 16 heures, nat972 a dit :

Tellement complexe le corps humain !

Effectivement ! 🤔  

Je vais me permettre d'être l'avocate du diable 😅😅. J'en convient que ca ne peut pas convenir à tous. Pas que noir ou blanc.... des zones grises. 

Des carences pourraient justifier une part de symptômes... bcp bcp de cétovores mangent peu de légumes et varient peu leur alimentation sans supplément. Ou encore ils n'augmentent pas assez les lipides... la balance baisse rapidement mais bang un jour le corps dit stop.... Il panique quand il voit ses réserves s'enfuir. Yoyo. 

Il y en a plus car nous sommes plus. 

L'intolérance à l'histamine touche surtout les femmes à partir de 40 ans. – Les personnes souffrant d'une maladie inflammatoire de l'intestin ou d'une allergie alimentaire croisée ont un risque plus élevé. Combien de nous consommaient autant d'aliments contenant ou étant déclencheur avant le Cétogène ? Pas moi en tout cas. Avocat, Epinard, noix ect ... bien sure en cas de sensibilité les aliments Cétogène sont parmis les pires coupables. Plus de coupable = dépasser sa limite de tolérance. Sport intense du coup devient aussi un déclencheur... 

Par bonheur... le temps passe et j'ai toujours la forme. Reprise de poids et histamine liés aux émotions et hyperphagie. Mon système immunitaire est mon tendon d'Achille. Je ne fais plus de rétention d'eau. J'ai un métabolisme bien plus rapide. Mon passage a la ménopause a été facile. J'ai de l'énergie comme jamais. Plus jamais de migraine... ce simple fait est suffisant pour ne pas retoucher aux aliments d'auparavant. Je considère avoir une large variété d'aliments... il faut y mettre l'effort. Ma résistance a l'insuline fait partie du passé. 

Bon Matin a tous ! 

Modifié par Anne
Lien vers le commentaire

Bonjour,

 

En effet, l'alimentation cétogène a beaucoup d'impacts sur le système hormonal. J'ai lu beaucoup d'incompréhensions face à des aménorrhées soudaines dans le cadre de cette alimentation. Je reste vigilante...🙂

Lien vers le commentaire

Participer à la discussion

Écris ton message maintenant et inscris-toi plus tard. Si tu as un compte, identifie-toi pour répondre avec ton profil.

Invité
Répondre

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   cliquer ici pour masquer la vidéo

×   Ton précèdent message a été restauré..   Vider l'éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 9 invités (Afficher la liste complète)

    Aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • À la une

    cetogene



×
×
  • Créer...