Aller au contenu
Forum-cetogene.com
Victor

Peut on grossir en étant en diète cétogène ?

Date de publication

Dernière réponse

Réponses

Vues

238
9721

Contributeurs


À la une

Il y a 5 heures, Victor a dit :

Je compte faire la même expérience dans une à deux semaines, cette fois avec un jeune sec durant 24 et 48 heures.

@Victor 120 c'est proche d'une valeur de prédiabétique non ?
En faisant un jeûne sec durant 24 et 48 heures, n'y a t-il pas un risque que tu fasses une hypoglycémie ?
Commencer par du jeûne intermittent, en surveillant bien ta glycémie, ne serait-ce pas plus indiqué ? 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Il y a 14 heures, Victor a dit :

Tu sais que je ne suis pas bien épais et si je devais faire un jeune total sur 36 ou 48 heures, je perdrais 2 kilos d'un coup... 

Je m'en rappelle bien... chanceux !!!! 🙃

Ton corps résiste... il m'est arrivé de vivre semblable... je gagnais bien sure.

Pour le jeun sec, moi je suis totalement contre. Peu d'études pour ne pas dire fausses études ect à moins que depuis 2 ans il y ait du nouveau. Trop de risque entre autre pour les reins. 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Il y a 7 heures, Victor a dit :

Premier compte rendu de mon expérience 'boissons grasses' au lieu de jeune que j'ai commencé hier à partir de 14h30 ( après déjeuner). J'ai pris comme base : 5 boissons grasses de 40 gr sur 24 h.

Glycémie: démarrée à 120 et durant toutes les 24 h, même la nuit, je suis resté dans ces eaux (110-120). A 15h00 cet après-midi, j'étais à 120. Assez incompréhensible !!!! J'espérais après 24 h que mon glycogène allait être épuisé... Visiblement il n'en est rien. 

Avantages diète boissons grasses: plus facile qu'un jeune sec.

Désavantages: assez difficile de digérer cet apport assez massif de lipides purs.

Je constate quand même une petite montée de la glycémie (5 unités) après chaque prise de lipides. Néoglucogénèse ?

Je continue encore 24 h pour terminer cette expérience.

Je compte faire la même expérience dans une à deux semaines, cette fois avec un jeune sec durant 24 et 48 heures.

 

pas du tout incompréhensible le corps est stressé la glycémie remonte...

 

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire

Merci pour vos réactions. Voilà hier soir, tout en respectant ma diète 'boissons grasses', j'ai constaté que la glycémie continuait à monter (Je rejoins l'avis de Nina), alors que j'attendais à tout moment une baisse significative après quand même 30 heures de jeune 'gras'. J'ai alors du constaté que mon corps ne réagissait pas favorablement à cette diète et que les lipides ingérés me donnaient l'impression qu'ils alimentaient ma néoglucogénèse et donc ma glycémie. J'ai donc décidé de manger léger dès 20h00 (60 gr de fromage type tomme de chèvre et de la compote de rhubarbe (avec stevia)). Ce matin, ma glycémie est redevenue quasi normale (97 mg/dl). Je vais ces prochains jours moins manger que ces dernières semaines car j'ai constaté que quand je mange trop (3000 kcal et plus) ma glycémie dérape. Pour répondre à Pierre, je ne fais jamais d'hypoglycémie. Pour répondre à Anne, je ne suis pas un grand fan du jeune sec durant 24 à 48 heures. Je l'ai déjà essayé, cela donne des effets le lendemain, et le jour d'après, puis tout revient à la normale.... Mais je vais quand même le refaire à l'occasion pour comparer avec le jeune gras. Je vous tiendrai au courant... pour la science.

Les prochaine semaine je vais introduire deux compléments: Le gymnéma et l'infusion de fleurs d'hibiscus. Ici aussi je vous tiendrai au courant des effets éventuels de ces deux compléments.

Bonne journée à vous tous.

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Le 25/08/2021 at 08:51, Victor a dit :

Merci pour vos réactions. Voilà hier soir, tout en respectant ma diète 'boissons grasses', j'ai constaté que la glycémie continuait à monter (Je rejoins l'avis de Nina), alors que j'attendais à tout moment une baisse significative après quand même 30 heures de jeune 'gras'. J'ai alors du constaté que mon corps ne réagissait pas favorablement à cette diète et que les lipides ingérés me donnaient l'impression qu'ils alimentaient ma néoglucogénèse et donc ma glycémie. J'ai donc décidé de manger léger dès 20h00 (60 gr de fromage type tomme de chèvre et de la compote de rhubarbe (avec stevia)). Ce matin, ma glycémie est redevenue quasi normale (97 mg/dl). Je vais ces prochains jours moins manger que ces dernières semaines car j'ai constaté que quand je mange trop (3000 kcal et plus) ma glycémie dérape. Pour répondre à Pierre, je ne fais jamais d'hypoglycémie. Pour répondre à Anne, je ne suis pas un grand fan du jeune sec durant 24 à 48 heures. Je l'ai déjà essayé, cela donne des effets le lendemain, et le jour d'après, puis tout revient à la normale.... Mais je vais quand même le refaire à l'occasion pour comparer avec le jeune gras. Je vous tiendrai au courant... pour la science.

Les prochaine semaine je vais introduire deux compléments: Le gymnéma et l'infusion de fleurs d'hibiscus. Ici aussi je vous tiendrai au courant des effets éventuels de ces deux compléments.

Bonne journée à vous tous.

Victor.. suivant les maladies que l'on a, qu'elles soient diagnostiquées ou pas (et alors ce sont des déficiences du corps qui ne fonctionne pas de manière optimale) eh bien le jeûne n'est vraiment pas conseillé. Donc.. soyez régulier ne mangez ni trop ni trop peu et plutôt en fractionné. J Fung n'a pas la science absolue... chaque personne est différente.

 

Modifié par Nina
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire

Bonjour Nina. Je partage assez ta vision. Je dis toujours que la normalité est la médiane de toutes les déviantes, du plus vers le moins. Il faut effectivement chercher et trouver son propre équilibre. La glycémie est un des paramètres à bien suivre, mais il y en a tant d'autres, propre à chacun. En vieillissant ces paramètres déviant de la 'normale' peuvent s'accumuler. Libre à nous d'intervenir énergiquement ou pas pour corriger ou à tout le moins freiner les paramètres déviants. Les participants à ce forum cétogène sont la preuve tangible que ceux-ci 'travaillent' à tendre vers une meilleure santé.

 

 

 

 

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire

Bonjour Anne. Merci pour ton intérêt. Après deux mois remplis de repas en tout genre (mariage, anniversaires, visites impromptues, déplacements, ...) cela a été pratiquement impossible de garder mon cap, même si j'essayais. Nous avons la chance d'habiter en Provence (dans le Luberon) et vu l'été qu'on a eu, beaucoup d'amis et familles s'en sont souvenus... .Mon problème c'est quand je dévie, cela me prend minimum 3 à 4 jours pour retrouver l'équilibre. Si je participe à une grosse biture, là il me faut à minima une semaine complète. Depuis maintenant quinze jours j'ai évité toutes sollicitations, et j'ai enfin retrouvé des valeurs acceptables. Cette diète est jouable au niveau alimentaire, mais est très difficile au niveau social, où on n'est pas loin de devoir vivre comme un(e) ermite. De ton côté, tu gères ?

Lien vers le commentaire

Salut Victor,

Content d'avoir de tes nouvelles.
Peut-être essayer de garder le ratio d'une alimentation cétogène, donc privilégier les lipides, et dès  que tu es hors de ton réseau social faire un peu de jeûne, jeûne intermittent, ou jeûne alterné, ou jeûne hydrique, jusqu'à ce que ta glycémie et ta cétonémie revienne proches de tes normes habituelles ?

Lien vers le commentaire

Bonjour Pierre. J'ai constaté qu'en faisant du jeune intermittent, cela n'améliorait pas glycémie. A ce niveau Nina a assez raison. Pour moi, la formule gagnante est 800 cal au petit dej, 600 à l'en-cas de 10h30, 500 cal au déjeuner et 500 cal au 'dîner' de 18h00. Le tout devant contenir 7 gr de glucides, 60 gr de protéines et 250 gr de lipides...

  • Merci 1
Lien vers le commentaire

Sur le jour même et le jours d'après oui, puis je 'retombe' dans mon poids 'normal'. Je suis actuellement à 65 kg, soit un IMC de 18,7, juste encore dans les eaux normales .... Je risque pas de rentrer dans la catégorie sur-poids. Finalement, j'ai toujours été un mince et c'est difficile de changer sa nature. J'essaie de mener une alimentation cétogène au long cours qui ne m'oblige pas à passer par des épisodes de régimes plus lourds. Fin du mois je ferai une analyse de sang.

  • Merci 1
Lien vers le commentaire
Il y a 22 heures, Victor a dit :

Sur le jour même et le jours d'après oui, puis je 'retombe' dans mon poids 'normal'. 

De l'eau retenu associé à l'augmentation des glucides. Mon poids est une référence sûre pour prendre la mesure des glucides que je consomme versus ceux que j'utilise. Il en va de même pour le sel. Je fais très facilement de la rétention d'eau. 

Le 21/09/2021 at 03:08, Victor a dit :

Mon problème c'est quand je dévie, cela me prend minimum 3 à 4 jours pour retrouver l'équilibre. Si je participe à une grosse biture, là il me faut à minima une semaine complète. Depuis maintenant quinze jours j'ai évité toutes sollicitations, et j'ai enfin retrouvé des valeurs acceptables.

J'ai vécu cela pendant certainement de 3 a 4 ans. Une glycémie difficile a replacer. Mange avant les événements inévitables. Chocolat et noix sont faciles à transporter et consommer discrètement. Apporte ton repas quand cela est possible. Cela n'a pas été simple au début pour moi également. Je me suis adapté sans me priver du social tout en apportant de moins en moins de repas dépanneur et beaucoip moins de regard désaprobateur.

P.-S. Heureuse d'avoir eu de tes nouvelles 😊

De mon côté, 3 sur 4 semaines je suis loin de chez moi et pas en mesure d'être active (cela pourrait durer jusqu'en juin 2022. . L'entraînement à domicile sans équipement, 0 motivation. Je ne prend pas de mesure mais assurément qu'il me faudrait être stricte. Sinon ça va. L'énergie est présente. Pas de surprise sur la balance autre que de l'eau. Bcp moins de stress ds ma vie. Sommeil loin d'être idéale, environnement trop bruyant trop tard et trop tôt 😛

Lien vers le commentaire

C'est bon d'avoir de vos nouvelles. Question : ce midi, comme promis à notre voisine depuis le confinement, nous l'avons invité à prendre l'apéro sous un beau ciel bleu. On a sifflé chacun une demi bouteille de mousseux. Trois heures après ma glycémie est relativement basse. Normal, pas normal ? Quand on sait que 1 litre de vin équivaut à 24 gr de glucose après digestion, je suis étonné des résultats sur ma glycémie. Anne, merci pour ton gentil message. Tu sembles être une personne à fort entraînement, en quoi consiste celui-ci ?

Lien vers le commentaire
Il y a 4 heures, Victor a dit :

C'est bon d'avoir de vos nouvelles. Question : ce midi, comme promis à notre voisine depuis le confinement, nous l'avons invité à prendre l'apéro sous un beau ciel bleu. On a sifflé chacun une demi bouteille de mousseux. Trois heures après ma glycémie est relativement basse. Normal, pas normal ? Quand on sait que 1 litre de vin équivaut à 24 gr de glucose après digestion, je suis étonné des résultats sur ma glycémie. Anne, merci pour ton gentil message. Tu sembles être une personne à fort entraînement, en quoi consiste celui-ci ?

Ne consommant aucun alcool, je serais très embêté de suggérer une hypothèse. 

Lorsque la vie me le permet et qu'aucune autre activité intense ne comble mes journées, je pratique la course en sentier sur terrain tendre et je fais de la musculation. L'hiver c'est la salle de sport. J'aime récolter des champignons, je choisis des sentiers qui me font travailler dure physiquement. Chez moi (Anticosti), j'ai tout mes équipements préférés. Je ne dépasse plus 1 h 30 d'entraînement.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire

Whaaooo. Anne tu es une véritable athlète. Félicitations !!! Fais-tu aussi de sport en compétition ? Dans les phases de hautes intensités, ta glycémie connait-elle des pics ? Concernant la prise d'alcool, j'ai l'impression que dès qu'on absorbe de l'alcool, le foie se concentre sur la digestion/transformation de celui-ci en glucose. Ce travail dure des heures. Pendant ce temps là, on dirait que la néoglucogénèse est mise sous cloche et ou que le largage de sucre issu du glycogène est fortement diminuer. Ce faisant, la glycémie reste relativement basse. Contrairement à moi, tu habites dans une zone froide...

Lien vers le commentaire
Il y a 13 heures, Victor a dit :

Whaaooo. Anne tu es une véritable athlète. J'ai vraiment hâte d'avoir plus de constance (j'ai la charge de mon petits fils sur semaine et loin de chez moi). Félicitations !!! Fais-tu aussi de sport en compétition ? J'avoue y avoir pensé lorsque j'ai repris le sport (mes enfants étant plus âgés). Une fois que je me suis prouvé à moi même que "Sky is the limit" ca ne m'a plus intéressé. Dès qu'une obligation de performances s'installe, la motivation disparaît. Je m'entraine tjr sans plan précis... je suis les envies du moment, la course est ce que je préfère. Dans les phases de hautes intensités, ta glycémie connait-elle des pics ? Oui mais ceci est évitable. Il faut travailler de manière précise et discipliné. Ça ne me convenait pas alors j'ai accepté ce fait. Concernant la prise d'alcool, j'ai l'impression que dès qu'on absorbe de l'alcool, le foie se concentre sur la digestion/transformation de celui-ci en glucose. Ce travail dure des heures. Pendant ce temps là, on dirait que la néoglucogénèse est mise sous cloche et ou que le largage de sucre issu du glycogène est fortement diminuer. Un peu comme trop de protéines. Ce faisant, la glycémie reste relativement basse. Contrairement à moi, tu habites dans une zone froide... 4 saisons bien différentes les unes des autres. Ceci a ses avantages car le corps doit continuellement s'adapter. Pas de routine. Par contre, la chaleur fait grimper la glycémie parfois par manque d'accoutumance. 

 

Modifié par Anne
Lien vers le commentaire
Il y a 5 heures, Victor a dit :

La question n'en reste pas moins importante. Car Nina compte beaucoup.

 Vous êtes adorables! Je vais couci couca j'essaie de me soigner... moins de crises d'histamines mais plein d'autres choses... bref.. la petite santé.. merci à vous deux et félicitations pour les succès aux deux!  Nina

  • Merci 1
Lien vers le commentaire

Nina, comme disait un prix Nobel de physique, l'équilibre est une suite de déséquilibres. Tous, nous avons des bas qui heureusement se rétablissent par des hauts. 

Expériences partagées: avant hier nous sommes allés à la mer pour y passer la journée. Afin de ne pas perturber ma diète céto (déjà malmenée à maintes reprises en juillet et août) nous avions projeté de pique-niquer. Un oeuf dur, crevettes, fromage, salades et eau gazeuse. Nous sommes partis faire la côte sur le chemin des douaniers, et jusqu'au déjeuner, tout était stable. Nous avons déjeuné, encore un peu marché, pris un café (déca) dans une paillotte en bord de mer, nagé, puis avons continuer notre balade. Puis après, boum, ma glycémie s'est mise à monter fortement (----> 150 mg/dl). A notre retour à la maison j'ai essayé de comprendre. Il apparaissait que je n'avais pas pris assez de lipides, loins s'en faut et que cette balade, le long de calanques, exigeait des calories. Donc mon foie s'est mis à relâcher du glucose et/ou ma néoglucogénèse s'est mise en branle. Hier j'ai fait particulièrement attention à la prise de lipides à midi, et là tout était en ordre et ma glycémie restait stable. Preuve encore que cette diète cétogène est en ce qui me concerne totalement indiquée.

Bonne journée à tous et toutes?

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Il y a 2 heures, Victor a dit :

Nina, comme disait un prix Nobel de physique, l'équilibre est une suite de déséquilibres. Tous, nous avons des bas qui heureusement se rétablissent par des hauts. 

Expériences partagées: avant hier nous sommes allés à la mer pour y passer la journée. Afin de ne pas perturber ma diète céto (déjà malmenée à maintes reprises en juillet et août) nous avions projeté de pique-niquer. Un oeuf dur, crevettes, fromage, salades et eau gazeuse. Nous sommes partis faire la côte sur le chemin des douaniers, et jusqu'au déjeuner, tout était stable. Nous avons déjeuné, encore un peu marché, pris un café (déca) dans une paillotte en bord de mer, nagé, puis avons continuer notre balade. Puis après, boum, ma glycémie s'est mise à monter fortement (----> 150 mg/dl). A notre retour à la maison j'ai essayé de comprendre. Il apparaissait que je n'avais pas pris assez de lipides, loins s'en faut et que cette balade, le long de calanques, exigeait des calories. Donc mon foie s'est mis à relâcher du glucose et/ou ma néoglucogénèse s'est mise en branle. Hier j'ai fait particulièrement attention à la prise de lipides à midi, et là tout était en ordre et ma glycémie restait stable. Preuve encore que cette diète cétogène est en ce qui me concerne totalement indiquée.

Bonne journée à tous et toutes?

Oui   en cétogène dès qu'on manque de calories diabète ou pas explosion de la NGN sauf lorsqu'on est adapté ce qui peut prendre des plombes... j'ai ce problème toutes les nuits et mon foie ne stocke plus suffisamment de glucose du coup adrenaline et cortisol... souvent je ne manges pas assez figurez vous or je n'ai pas faim.. alors c'st un problème.. a part cela votre coin ça a l'air sympa!!!

Lien vers le commentaire

Participer à la discussion

Écris ton message maintenant et inscris-toi plus tard. Si tu as un compte, identifie-toi pour répondre avec ton profil.

Invité
Répondre

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   cliquer ici pour masquer la vidéo

×   Ton précèdent message a été restauré..   Vider l'éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Créer...