Aller au contenu
Forum-cetogene.com
Lizzie

Jeûne sec de 24h, mauvaise expérience

Date de publication

Dernière réponse

Réponses

Vues

13
589

Contributeurs


À la une

Bonjour à tous,
je viens faire part ici de mon expérience du jeûne sec car même si elle n’a duré « que » 24h elle s’est assez mal passé, ce que je n’aurais pas cru en commençant! J'aimerais avoir vos avis.


Je pratique le jeûne intermittent (16-8) depuis plus de 3 mois, en faisant une semaine par mois ce jeûne intermittent à sec, sans problème. Je jeûne de façon intermittente à sec la semaine de mes règles, ayant des kystes douloureux aux ovaires et connaissant les propriétés anti-inflammatoires du jeûne sec. J’ai vu une amélioration au niveau de mes douleurs et c’est pour cela que j’ai voulu tenter un jeûne sec plus long. J’ai donc décidé ce weekend de me lancer dans un jeûne sec de 24h. J’ai une alimentation saine pauvre en glucides, je ne mange ni gluten ni laitage ni viande, donc je n’ai rien changé à mon alimentation les jours précédents le jeûne, j'ai juste mangé léger au dernier repas.


Au bout de 16h de jeûne sec j’étais faible, mes oreilles bourdonnaient mais j’ai pu aller me promener sans problème. Au bout de 20h je commençais à avoir des étourdissements et un peu faim. Au bout de 22h c’était la nausée, de légers maux de tête et des frissons, ça commençait à être vraiment dur. Au bout de 24h j’ai enfin rompu le jeûne avec quelques gorgées d’eau suivies d’un petit verre de jus de légumes puis 1h plus tard une carotte râpée (quelle saveur!) et un yaourt au lait de coco. J’ai continué à boire régulièrement jusqu’à ce que j’aille me coucher, totalement épuisée.
Le lendemain matin mon état avait empiré! Mon coeur battait très vite, j’avais la bouche sèche (je pense que je me suis encore déshydratée pendant la nuit). En me levant pour chercher de l’eau j’ai manqué de m’évanouir, mes mains tremblaient. J’ai réussi à me remplir un verre de lait de soja que j’ai bu doucement, puis j’ai sucé/mâchouillé 3 chips car j’ai eu très envie de sel. Heureusement j’ai repris un peu de force mais j’étais encore très mal! J’ai remangé une toute petite purée de courgette dans la matinée puis ai déjeuné d’une salade de tofu/poivron cuit/quelques pois chiches. Puis j’ai fait une sieste dans l’après-midi et ça allait enfin un peu mieux. Deux jours après mon jeûne sec de 24h je me sens encore un peu faible.


J’aimerais avoir des avis sur ce qui s’est passé. Suis-je rentrée en cétose ou carrément en crise d'acidose (ça me parait trop rapide pour être ça) avec les symptômes tels que la fatigue extrême la nausée et les maux de tête? Comment se fait-il que l'expérience ait été si pénible pour ma part? Quand je vois tous ces gens parler de leurs expériences positives et qui ont jeûné bien plus longtemps que moi j'ai du mal à comprendre. M’y suis-je mal prise quelque part? J’aimerais réitérer l’expérience mais pas si c’est pour souffrir autant car franchement je me suis fait peur (et en voyant ma tête dans le miroir)!
Merci pour vos conseils,
Lizzie

  • Troublé 1

Partager ce message


Lien à poster

J'ai aussi essayé le jeune sec il y a quelques mois et je n'ai pas eu une bonne sensation. 

Ce que je pense c'est que ce n'est pas adapté au régime cétogène car notre corps retient beaucoup moins d'eau qu'une personne lambda étant donné que nous éliminons plus de sel et que nos réserves de glycogène sont moins rempli.

C'est peut être plus facile l'hiver quand il ne fait pas trop chaud... mais je ne suis pas prêt de tester. Le jeune à l'eau me convient parfaitement :) 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster

Quel plaisir de te lire @Keto JimTellement dac. Pas succès non plus... alors que 57 h jeun a l'eau glycemie superbe baisse et cétones super hausse..  juste ce qu'il faut. 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster

Merci pour ces informations Keto Jim, je ne savais pas qu'on retenait moins l'eau que les autres (je n'ai rien remarqué sur ma rétention d'eau, dommage tiens!)

J'imagine que ça dépend des personnes alors. Le jeûne hydrique me conviendrait peut-être mieux, j'essaierai! Je tenais à essayer le jeûne sec prolongé pour voir ses effets anti-inflammatoires, je ne sais pas si je peux m'attendre à avoir des résultats aussi spectaculaires que ceux qu'il peut provoquer chez certaines personnes.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Il y a 19 heures, Lizzie a dit :

J’ai une alimentation saine pauvre en glucides, je ne mange ni gluten ni laitage ni viande,

Tu es a combien de glucides ? Céto est très efficace sur les inflammations même modéré (50 gr max.)

Partager ce message


Lien à poster

Je n'en sais rien car je ne compte pas les calories ou les macros. Je mange une toute petite poignée de légumineuses ou de quinoa par jour je dirais, parfois moins. Plus environ 2 fruits par jour car c'est l'été (sinon c'est 1). Et il y a sûrement un peu de sucre dans mon chocolat noir même s'il est à 70%.

Partager ce message


Lien à poster

Dac. Ce sont des aliments sont trop glucidiques pour être Céto. Fait un peu de lecture sur ce mode de vie... il y a tout les bienfaits du jeun. Il l'imite en fait. 

Modifié par Anne

Partager ce message


Lien à poster

Oui j'ai déjà lu des choses sur l'alimentation cétogène mais je n'ai pas envie d'abandonner ma toute petite poignée de pois chiches et mon chocolat noir, j'avoue 😁

Dans l'article que Keto Jim as posté sur le topic du jeûne sec il est dit "Le jeûne sec sur le régime céto est plus facile. (...) Les personnes qui mangeaient de la graisse avant le jeûne avaient le moins d'inconfort par rapport aux personnes qui comptaient sur les glucides ou les protéines".

Est-ce qu'en passant à une vraie alimentation céto quelques jours avant un jeûne sec je pourrais espérer que ça se passe mieux? Ou bien j'aurais toujours se problème de déshydratation hyper rapide qui provoque les malaises que je viens de connaitre?

Partager ce message


Lien à poster

Je ne suis pas convaincu surtout que tes dlrs disparaîtront.

Céto avant n'importe quel jeun est idéal. Essai un jeun a l'eau plus long. J'en ai fais souvent et c'est super (2 à 21 jrs). Second jour le plus difficile.

Tu es au courant qu'il n'y a qu'une seule étude sur 10 personnes pour le jeun sec ? C'est très loin des normes pour s'appeler étude !

 

Partager ce message


Lien à poster

En tout cas j'ai observé que j'ai plus de facilité à faire un jeûne sec (intermittent de 16h) qu'un jeûne hydrique dans le sens où je ressens moins la faim et j'ai l'impression d'avoir plus d'énergie. Il y a de nombreux témoignages positifs et j'ai lu beaucoup de choses sur le sujet, je me suis donc lancée en étant confiante. C'est dommage de me dire que visiblement ce n'est pas fait pour moi, sans qu'il y ait de raison particulière. J'essaierai le jeûne hydrique prolongé un jour.

Partager ce message


Lien à poster

Je comprend bien ce que tu veux dire ! 😏

Partager ce message


Lien à poster

Le jeune sec est considérablement plus efficace et plus rapide que le jeune a l’eau.

cet effet désagréable est simplement (probablement) le résultat d’un début de détoxication, donc la preuve que ça fonctionne vraiment chez toi. Dommage d’avoir arrêté si tôt, mais tu peux y aller très progressivement, en augmentant de 15/16 heures à 20/24h en sec  ts les jours par exemple (1h de plus/jour). C’est beaucoup plus facile et aussi efficace sur le long terme qu’un jeune plus long mais ponctuel.

Pour éviter certains de ces effet secondaires désagréables, il est préférable d’avaler une cuillère à café (voire à soupe) de bicarbonate de soude la veille du jeune sec, pour tamponner l’organisme et compenser l’acidification consécutive  au jeune.

...et en reprendre à nouveau avec la 1e gorgée d’eau à la rupture du jeûne (oui, je sais, c’est dégueulasse, mais le goût passe très vite)

Modifié par Jeff
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster

J'avais déjà fait 3 fois une semaine de jeûne intermittent sec de 16h sans souci. Je pense que si je retente l'expérience j'irai plus progressivement comme tu le conseille Jeff.

J'ai pourtant bien pris la cuillère à café de bicarbonate avant de commencer le jeûne. Je n'en ai pas repris à la rupture par contre. Les effets ont été tellement violents que j'ai préféré écouter mon corps et me réalimenter,d'autant plus que c'était la première fois que je jeûnais à sec aussi longtemps.

Je pense que la prochaine fois je ne ferai pas l'erreur de rompre le jeûne au moment du diner pour pouvoir me réhydrater un maximum les heures suivantes. Le pire ça a vraiment été le matin suivant la rupture du jeûne où je me suis demandée pourquoi j'étais allée m'infliger un calvaire pareil. Pourtant j'avais recommencé à boire et même mangé un peu, c'est étrange.

Partager ce message


Lien à poster

Participer à la discussion

Écris ton message maintenant et inscris-toi plus tard. Si tu as un compte, identifie-toi pour répondre avec ton profil.

Invité
Répondre

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   cliquer ici pour masquer la vidéo

×   Ton précèdent message a été restauré..   Vider l'éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Créer...