Aller au contenu
Forum-cetogene.com
ellphi

excès alimentaire /compensation

Date de publication

Dernière réponse

Réponses

Vues

44
2062

À la une

Bonjour à vous, 

je viens ici m'épancher un peu, je  n'ai pas trop les moyens de rabattre les oreilles d'un congénère complaisant et le cortisol à 3000 je viens exposer mon cas...car ayant réalisé un record approximatif de 3000 kcalories hier, je suis en panique , je me sens grasse et en échec total, d'autant que ces derniers temps je me suis laissée aller à qlq écarts, parfois des envies irrépressibles me mènent dans la grande spirale où je peine à stopper ma goinfrerie (ou bien est-ce simplement par faiblesse, remplir un vide et creuser ma peine un peu plus, en mode molle victime impuissante de moi même pour mieux pleurer sur mon sort..) ,

Je voudrais compenser ce record par un jeûne assez long  et brûler cet excèdent pesant, combien de jours selon vous opérerait à cette affaire? 

Le jeûne peut être un moyen utile de se distancier de l'attrait des convoitises , de se détacher des désirs  proposés qui tournent en boucle dans la tête (et circulant dans le corps, par la même), lâcher prise et penser à autre chose...quels sont vos avis à ce propos ?

Merci pour vos retours, Namasté inspir'ket!

belle journée à toi

Partager ce message


Lien à poster

Le jeûne est une discipline qui permet de se libérer de ses pulsions, sans compter ses bénéfices sur la santé en général (a condition de ne pas exagérer, certainement). Mais il ne faut peut être pas aller trop vite.

As tu essayé le jeune intermittent ?

Deja ne pas manger 16h sur une journée, en sautant le repas du matin ou celui du soir...Faire de cette pratique une habitude quotidienne. Et puis au bout de plusieurs semaines/mois, essayer 24h, très progressivement.

Normalement, rien qu’avec un jeune intermittent, tu devrais perdre un peu de gras/poids. Dans l’idéal ajouter du sport à jeun.

Dans tous les cas, l’essentiel de la perte de poids sera de l’eau, et un peu de gras, mais pas énormément (on reprend l’essentiel quand on se realimente)...donc ne pas en espérer trop, le gain sera plus sur la santé globale que sur la perte de poids. Cela dit, dans cette « santé globale » il y a aussi certainement la capacité de l’organisme à réaliser un reset de tout ce qui ne fonctionnait pas bien auparavant...donc aussi peut être la suppression de toutes les pulsions incontrôlables, alimentaires y compris.

...et il vaut mieux au départ se limiter à un jeune à l’eau, le jeune sec semble plus efficace mais je pense qu’il faut vraiment être habitué au jeune à l’eau avant pour se lancer dans cette aventure.

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster

@ellphi La culpabilité n'est pas une bonne amie. Et sans doute que depuis longtemps, elle t'amène vers plus d'excès. Accepte la personne imparfaite en toi dès le premier écart et reprend la bonne route le lendemain. Tu n'y penses plus et tu manges normalement céto.

Un jeun pour réajuster n'est pas  une bonne chose. Les restrictions = excès qui suivront. Tant que tu connaîtras ce genre d'écart... tu dois plutôt combler ta faim physique  (fatbombs, lipides) et ta faim émitionnel. Enfile tes chaussures et éloigne toi du garde-manger quand ces envies d'excès se pointent.  Perso. au début je ne m'interdisais pas l'extra tout de suite. Je le reportais à plus tard... le temps de laisser passer cette fausse faim ou faim émotive. Et alors, quand je me sentais en contrôle je prenais la décision. Souvent, ca devenait un mini écart ou zéro écart. 

La culpabilité est plus lourd que le réel résultat de l'écart. J'appel cela MON comportement de grosse. A 140 lbs... je vivais encore cela. Un écart et j'avais l'impression d'avoir prit 5 kg.. ce que la balance démentissait... mais pas mon cerveau.  Manger céto sans restriction sur les lipides comble et change notre relation à la nourriture. C'est très long changer une vie d'habitude face aux aliments. Un pas à la fois.

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster

Pour le jeun... j'ai pas mal tout essayé. Pour maigrir inclus. J'ai compris depuis mon premier (il y'a 18 ans), qu'il faut jeuner pour le nettoyage physique qu'il accomplit. Une remise à zéro. Il faut avoir une relation saine avec la nourriture avant de s'en priver et notre corps ne doit plus être sur le mode panique que crée les regimes bas calories. 

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster

3000 kcal ce n'est pas énorme ! J'ai déjà mangé 5000 kcal, au bout d'une semaine avec des calories standard l'excès de poids disparaît ;) 

Ne stress pas pour ce mini excès :) 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster

Coucou @ellphi ! 

Ton message me touche beaucoup, car je crois que j'aurais pu l'écrire il y a quelques mois tellement je me retrouve dans tes écrits. 

A l'époque, les crises de boulimie étaient mon quotidien, et jusqu'au jour de mon inscription ici je ne faisais qu'alterner crises et tentatives de compensations, jeûnes plus ou moins long toujours voués à l'échec... J'espère de tout coeur que tu n'en es pas là, mais si je me permets d'ajouter mon grain de sel, c'est parce que c'est typiquement avec cette volonté de compenser (et/ou de punir mon manque de volonté), que j'ai entretenu ce comportement. Les jeûnes dans ce contexte de mal-être ne faisaient que provoquer de nouvelles crises, entretenir une mauvaise estime de moi, c'était un cercle sans fin. Donc voilà, je m'en voudrais de te laisser faire sans rien dire, en sachant jusqu'où ça peut aller. 

Maintenant, si c'est ponctuel, tu n'as pas à t'inquiéter outre mesure. 3000 kcal, c'est pas la fin du monde. A la louche ton métabolisme de base doit en consommer 1400 - 1600 (à affiner selon ta taille, ton poids et ton niveau d'activité physique...) Donc en gros, tu as juste mangé ta ration de 2 jours. Techniquement 24h de jeûne suffiraient donc à rétablir l'équilibre. Mais en prenant le risque que cet arrêt violent dans une période où tu grignotes pas mal entraîne une sensation de manque, et que tu recommences de plus belle après demain...

Je serais plutôt d'avis de diminuer tes prochaines journées de 300 ou 400 Kcal, pendant 4 - 5 jours, si vraiment tu y tiens, ce sera moins violent. Le jeûne intermittent peut être en effet un bon moyen de le faire. Si ces 300 ou 400 Kcal correspondent à ton petit déjeuner, tu le supprimes et le remplaces par une infusion jusqu'à la fin de semaine, et avec un peu de chance d'ici là, ça te fera perdre quelques grammes sur la balance et te remotivera. 

Ou bien, autre solution, tu vas courir 5 fois 1/2h dans les jours qui viennent, et tu auras dépensé ton excès de calories tout en te redonnant confiance. Ou autre activité physique de ton choix...

Ne culpabilise pas outre mesure, ce qui fait grossir ou mincir, ce ne sont pas les excès ponctuels, ni dans un sens, ni dans l'autre, ce sont les comportements réguliers sur le long terme. Une journée à 3000 Kcal ne va pas te faire prendre 2Kg de gras, de même qu'une journée de jeûne ne te les fera pas perdre. C'est juste un petit accident de parcours...

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster

@Myriam... 😘... c'est heuuu... je ne trouve pas le bon qualificatif. 😍

Partager ce message


Lien à poster

Merci à tous pour vos messages !! (je sors mes références) Céline Dion le dirait mieux que moi mais  "ça me fait vraiment chauud au coeur" :)  @Jeff  @Anne  @Keto Jim  @Myriam

Il est certain que la culpabilité n'engendre qu'une spirale en notre défaveur ramenant encore davantage de bruit à ce qui est déjà tourbillon, un vrai petit saut quantique , "on attire ce que l'on vibre"... dans mon cas je ne peux que le vérifier! 

En général je fais au minimum 16 h de jeûne mais ces derniers temps j'ai flanché de nombreuses fois au bout de 12 h , s'il m'arrive de manger le matin , comme une obsédée je reste centrée sur toutes les kcal déjà ingurgitées et je me mets toute seule une pression d'enfer, ce qui ne manque pas de finir en excès en fin de journée bourrée d'énergie à creuser mes scrupules ...Comme on pourra le noter, je suis un peu nerveuse...et l'idée de grossir me hante.

 @Myriam c'est à mon tour de te dire que ton message me touche, tu as bien pressenti l'affaire ... Pour développer sur la suite de mon  incartade, j'ai jeûné hier pour me retrouver à cette heure avec à nouveau un total de 2000kcal de goinfrerie, je ne sais plus si j'ai faim, je ne sais plus m'arrêter, toujours la m^me histoire qui se répète et lasse de voir à quel point cela peut être minable de faire les même choix de chaos  comme Einstein le souligne -une autreréférence ,-musique de titanic  en fond) La folie c'est de répéter les mêmes erreurs et espérer des résultats différents...un cercle sans fin...

Il faut que je me trouve unmoyen de lacher prise d'avec tout ça et de planifier mes intentions à l'avance sans déroger à ma ligne -de conduite- je vais bien finir par y arriver un jour, et plutôt que de venir chouiner sur mes propres excès, m'engager dans ma joie! tout est vibration et s'attire!Je souligne: merci pour vos belles vibrations !

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster

@ellphi Voici quelque chose qui ma aidé.

Nourrir sa vie de mille stimulations, et cela avec créativité et tendresse. Avec une infinitude de petites attentions, de gestes et de regards respectueux pour le compagnon le plus fidèle de son existence, son propre corps. 

J'ai pris l'habitude de me plus jamais m'affamer. J'en ai mangé des fatbombs 🤪. Ensuite, me préparer de belles assiettes comme si j'étais une invitée. 💃 M'asseoir manger. Je déjeune dès que je me lève ou presque sauf si je n'ai pas faim, ceci étant rare et surtout lié au mauvais sommeil. Pour le jeun intermittent, il m'est plus facile d'arrêter de manger en pm. Il y a des jours ou je mange sans cesse pendant 6-8 hrs. D'autre fois qu'au hr de repas. J'écoute ma faim mais je m'assure de manger les aliments les plus nutritifs. C'est ici sur ce forum que j'ai appris a cesser de craindre la balance et ne plus compter les calories. Lorsque je m'entraine (modéré) je mange 2000-2200 calories facile et souvent plus. En ce moment (journée sans test alimentaire 1800) je suis quasi sédentaire... manque de sommeil et de temps. Avant le forum 800-1200 cal/jrs. 1400 je regrettais. 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster

J'ai lu avec attention ce sujet qui me parle au niveau des excès alimentaires, de la culpabilité et des questions qu'on se pose pour rattraper le coup. Depuis le JI je peux dire que j'ai quasiment éradiquer mes crises d'hyperphagie, je me sens bien mieux.

J'ai une question à vous poser en rapport avec le JI et le poids.

Cela fait donc 3 mois que je fais un JI de 16h, il m'arrive de le faire régulièrement en sec sur plusieurs jours. Je précise que je me dirige doucement vers une alimentation kéto mais pour l'instant je suis en low carb. J'ai perdu 2 kgs avec le JI mais depuis quelques semaines mon poids remonte tout doucement, alors que mon alimentation est sensiblement la même tous les jours. J'aimerais réenclencher la perte de poids, ayant pas mal de gras sur la partie inférieure de ma silhouette typiquement féminine. Je pensais reprendre un petit dèj un jour par semaine histoire de surprendre le corps et dépasser ce plateau. Auriez-vous des conseils?

J'ai aussi une question concernant les cycles hormonaux. Pendant 2 ans j'ai eu des problèmes d’aménorrhée, et mes règles commençaient à peine à revenir chaque mois quand j'ai commencé le JI. La première semaine de JI pouf, j'ai eu des règles au bout de 28 jours sans aucune douleur, incroyable! Sauf que le mois suivant mon cycle était de 6 semaines, et là cela fait déjà 5 semaines et toujours pas de règles. Je me demande si le JI n'est pas en train de perturber mon cycle hormonal? Alors qu'au départ on aurait dit le contraire, donc j'ai du mal à comprendre! Je ne sais pas trop comment réagir et ce que je pourrais faire pour retrouver des cycles réguliers.

Partager ce message


Lien à poster

Normale ! Ton corps s'est habitué aux restrictions constantes imposées. Il s'est adapté en ralentissant. Il fait plus avec moins (mode survi). Je laisse la gang te conseiller pour le reste..  

Partager ce message


Lien à poster

J’ Lu quelque part et je l’applique depuis quelques mois, que lorsque le corps a subi es longues périodes de « stress «  alimentaire, il ne sait plus comment se protéger de ce qu’on l’inflige : jeune, excès, etc. Et soit il apprend à être économe de calories, soit il résiste aux changements qu’oN lui propose. Cet été j’a fait l’expérience de rien mesurer, même pas d’imaginer  les macros. J’ai juste tenu bon en mangeant que les aliments « Keto » : légumes, viandes, œufs et un peu de fromage de temps à autre. Le tout généreusement arrosé d’huile d’olive et accompagné d’une quantité inimaginable d’avocats et guacamole. J’étais consciente que parfois il y a eu beaucoup de protéines, trop de tomates et une monotonie en noix du Brésil.  Moi qui jeûne presque toujours et cela depuis des années, il m’est arrivé souvent de manger le matin. 

Résultat :  enfin ma balance s’est déplacé vers le bas. 

Est-ce que tant de calcul ne provoque et augmente le stress qui affecte la difficulté à maigrir ? Est-ce qu’il faut briser ses habitudes, mais seulement à l’écoute du corps et non pas comme un autre geste obsessionnel ?

C’est la question que je me suis posée. 

Modifié par Sylvie
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster

Je pense que le stress qu'on s'inflige au niveau alimentaire peut bloquer beaucoup de choses, le poids étant le premier signe. Il m'est arrivé de prendre du poids en période de stress sans aucune raison, ce qui est très frustrant. En ce qui me concerne j'ai appris à lâcher du lest ces dernières années. Je ne compte plus mes macros, me pose moins de questions et quand je fais un écart j'ai tendance à ne plus culpabiliser.

Le jeûne intermittent m'a permis de perdre un peu du poids que j'avais pris ces dernières années, donc j'étais bien contente de voir ces résultats! :)J'aimerais pouvoir continuer à en voir les bénéfices mais je ne sais pas trop ce que je pourrais faire. Mais si en plus le JI perturbe mes cycles hormonaux, je ferais peut-être bien de ne plus le faire 7 jours sur 7. Qu'en pensez-vous?

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster

Dès que tu parles de douceur avec un corps qui a été malmené par les régimes ... tu trouveras mon soutient. Il faut dabord le réparer avant de rechercher la perte de poids. Patiente. Le jeun pour perdre du poids est un régime, Je suis une fervante adepte mais pas pour maigrir. 

Partager ce message


Lien à poster
il y a une heure, Lizzie a dit :

Je pense que le stress qu'on s'inflige au niveau alimentaire peut bloquer beaucoup de choses, le poids étant le premier signe. Il m'est arrivé de prendre du poids en période de stress sans aucune raison, ce qui est très frustrant. En ce qui me concerne j'ai appris à lâcher du lest ces dernières années. Je ne compte plus mes macros, me pose moins de questions et quand je fais un écart j'ai tendance à ne plus culpabiliser.

Le jeûne intermittent m'a permis de perdre un peu du poids que j'avais pris ces dernières années, donc j'étais bien contente de voir ces résultats! :)J'aimerais pouvoir continuer à en voir les bénéfices mais je ne sais pas trop ce que je pourrais faire. Mais si en plus le JI perturbe mes cycles hormonaux, je ferais peut-être bien de ne plus le faire 7 jours sur 7. Qu'en pensez-vous?

Hello @Lizzie,

 

quel est ton objectif premier? Perte de poids, bien être, cycle hormonaux régulier, autres?

 

A te lire,

 

Alex

Partager ce message


Lien à poster

Hum, tout ça si possible Alex! Je dirais le bien-être avant tout (mais un cycle régulier en fait partie). Depuis que j'ai commencé mon appétit est plus régulé et je ne fais plus de crises d'hyperphagie (je pouvais manger jusqu'à avoir envie de vomir, à cause de l'anxiété), donc pour ça ça a bien fonctionné. J'ai remarqué une perte de poids là où les régimes, calculs des macros et calories & co n'avaient rien donné donc c'est du bonus. Si ça pouvait continuer ce serait chouette. Niveau hormonal j'aimerais beaucoup retrouver des cycles réguliers car c'est assez chaotique à ce niveau là depuis plusieurs années, ce serait vraiment dommage si le JI déséquilibrait effectivement tout ça alors que sur d'autres plans il a été bénéfique 😕

Partager ce message


Lien à poster

Le cycle pouvant être par perturbé par tout et par rien .... Quand tu penses qu'un simple voyage ou départ en vacances peut engendrer des troubles !

Pour le coup peut-être qu'en arrêtant d'y penser,, les choses rentreront d'elles mêmes en ordre ... sauf si pour toi cela a un caractère prioritaire (bébé en vue, important parce que c'est important pour toi ....)

Partager ce message


Lien à poster

@Lizzie ce n'est pas une situation permanente. Le corps a besoin de se remettre en mode normale. Ne plus être sur la défensive. 

J'ai une ado de 16 ans chez qui je vois déjà l'apparition de cette situation. Difficile de convaincre un ado que sauter un repas n'est pas une bonne idée pour économiser des calories. Que cette privation produit l'effet inverse. Et c'est le cas. Elle s'en est rendu compte malgré tout. Faire des choix différents et ne pas s'affamer. Ajouter plus d'exercice est judicieux. 

Modifié par Anne

Partager ce message


Lien à poster

Réparer d'abord... 😉

Partager ce message


Lien à poster

C'est la sagesse qui parle .... hein @Anne   ;)

Entièrement d'accord avec toi. Et c'est malheureusement (ou heureusement) avec le poids des années que l'on s'en rend compte. 

Une maltraitance de dizaines d'années ne peut se réparer en qques semaines. Vient alors l'apprentissage de la patience

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster

@Anne que veux-tu dire quand tu dis que ce n'est pas une situation permanente? Que le JI intermittent ne devrait pas être pratiquer sur le long terme?

Je ne vois pas le JI comme une façon de diminuer mon apport calorique ou comme un régime. Je ne maltraite plus mon corps, je n'en suis plus là. Je mange avec appétit, limite les glucides mais me régale avec plein de bons gras, sans me soucier des calories!  Comme je le disais les bénéfices sont ailleurs. Le JI a fait complètement disparaitre des douleurs de kystes ovariens que je trainais depuis des mois par exemple, et rien que ça c'est incroyable!

Bon, je vais réintégrer le petit-dèj les jours où j'ai des séances de sport prévus le matin déj). Reste à voir si les cycles hormonaux se régularisent ou s'ils deviennent de plus en plus chaotiques...

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster

Est ce que ton apport quotidien est le même lors des jours de jeun intermittent ? 

Effectivement le jeun est excellent, et peut être pratiqué longtemps. Mais il vaut mieux faire des pauses. Le corps s'habitue au routine. Tu peux modifier ton jeun... 8/16  6/18  24 h complet. Modifier l'h de prise du dernier repas. Bravo si le but n'est pas la perte de poids.  As-tu déja essayé 3 jrs. La Céto et l'IF n'égal pas le jeun 3 jrs. 

Modifié par Anne

Partager ce message


Lien à poster

Je ne compte pas les calories donc je ne sais pas si mes apports sont les mêmes les jours de JI et les jours où je prends un petit dèj (ça ne m'est pas encore arrivé souvent depuis que j'ai commencé le JI). Je mange juste à ma faim, donc ça dépend des jours. Ok donc je peux modifier ma routine tout en gardant une période de jeûne, faire des pauses de temps à autre et voir ce qui se passe.

Par contre je ne comprends pas ta dernière phrase Anne...

Partager ce message


Lien à poster

Si tu jeun pour son effet nettoyage, remise a zéro..  c'est le 3 jrs de jeun qui convient le mieux. En étant  céto..  et jeun intermittent... nous avons une part de cet effet. Mais pas autant. 

 

Partager ce message


Lien à poster

hydrique..perso. je désapprouve le jeun sec. 

Partager ce message


Lien à poster

Participer à la discussion

Écris ton message maintenant et inscris-toi plus tard. Si tu as un compte, identifie-toi pour répondre avec ton profil.

Invité
Répondre

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   cliquer ici pour masquer la vidéo

×   Ton précèdent message a été restauré..   Vider l'éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Créer...